Durant ses années d'étudiante, Camille Azoulai, s'est lancé dans la création de "Funky Veggie" qui fabrique des snacks gourmands mais avant tout naturels, éthiques, bios et produits en France. Pour ce projet, elle a été accompagnée de Moovjee, une structure qui aide les jeunes créateurs et repreneurs d'entreprises.

La journée "Génération Demain" organisée sur France Inter passe aussi par les Carnets de Campagne et pour cause, le rajeunissement des actifs, auteurs d’initiatives solidaires, alternatives, culturelles et économiques partout en France est une évidence que nous partageons avec vous le plus souvent possible. Les raisons sont multiples et je ne citerai que les plus essentielles : donner un sens à son existence, réparer et préparer une société plus homogène, moins discriminante et plus authentique. Participer aux enjeux qui, à force de les annoncer d’avenir, deviennent de plus en plus présents et urgents à relever. Certains choisissent l’action au sein d’associations, d’autres font le choix de créer leur entreprise. Un  exemple parmi d’autres est présenté aujourd’hui avec Camille Azoulai, 26 ans, co-fondatrice de Funky Veggie, entreprise qu’elle a monté quand elle était encore étudiante, avec l’aide de la structure Moovjee. Funky Veggie cherche à nous faire adopter une consommation alimentaire plus éthique et naturelle, mais sans nous faire culpabiliser, et sans sacrifier le goût et la gourmandise... en fabriquant fabrique des snacks gourmands (boules chocolatées, pâtes à tartiner, biscuits apéritifs...) mais avant tout naturels, éthiques, bios et produits en France...

L’avenir des jeunes par les jeunes ne s’arrête pas à cet exemple. Tenez cette initiative que je vous soumets avec la complicité de Juliette qui nous a avertis. Notre correspondante travaille auprès d’un incubateur féminin dans les Bouches-du-Rhône : "Les Premières Sud". "Les Premières" nom du réseau des incubateurs de ce type en France métropolitaine, en outre-mer et au Luxembourg. Tous ont la même mission d’accompagner des femmes mais aussi des équipes mixtes dans la création d’entreprises innovantes. L’incubateur du sud est partie prenante d’actions dans les quartiers prioritaires de la ville et dans  les zones de revitalisation rurale. Elle intervient également dans l’économie numérique dont les entreprises qui la composent ont encore  trop peu d’emplois tenus par des femmes. C’est à ce sujet que les "Premières Sud" organisent samedi et dimanche prochain un événement baptisé, "Les Django Girls Aix-Marseille". Pendant ces deux jours il est proposé aux jeunes femmes étudiantes (du collège jusqu’aux premières  années du supérieur) de découvrir gratuitement l'univers du code et du développement web afin de leur offrir des métiers d’avenir. Les deux journées se déroulent en ligne, Covid oblige. Il suffit de s’inscrire à ce rendez-vous.

L'équipe
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.