Dernière des Carnets dans le Tarn-et-Garonne et une mention spéciale pour les Jardins de Cocagne qui poursuivent leur combat pour une alimentation de proximité et une issue aux personnes privées d'emploi.

La barre des 100 jardins a été franchie pour s'orienter vers 110 espaces de production, 420 points de vente de paniers et plus de 4 000 personnes en contrat d'insertion. Celui de Brassac a été créé en 2015 et il compte 10 salariés en insertion dans un territoire rural frappé par un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale. Une mission s'imposait donc pour ce jeune membre du réseau cocagne, qui plus est, installé en pays de Serres, nom prédestiné pour la culture maraîchère.

Derniers causeurs du Tarn-et-Garonne

  • Ginette Pondarasse, qui porte, avec d'autres femmes seniors, un projet d'habitat participatif pour personnes âgées à Montauban, un défi face à l'adversité du temps, de l'âge et de la solitude.
  • Cathy Castagna, membre des Assemblées Ciné-Toyennes à Moissac, autrement dit des débats ciné-rencontres qui donnent à échanger sur le monde tel qu'il va (plus ou moins bien).

Qu'est-ce que les AJT du Q ? Le Q de Quercy et AJT pour l'association des joyeux tailleurs. Une belle brochette d'artisans souvent jeunes et respectueux des vieux métiers. La première honorée par l'association est la taille de la pierre.  Ainsi, depuis dix ans, cette bande de sculpteurs et d'artisans créateurs organise au mois d'août les journées du père Quépas autour d'un bloc de pierre monumental installé sur la place centrale du village et qui se transforme au rythme des musiques en sculpture. Slamer, peindre et sculpter : cela se passe à Montaigu en Quercy. L'hiver, cette commune répond plutôt aux vibrations des concerts organisés par l'association : récemment, une soirée blues electro et disco dark, qui prouve l'éclectisme des tailleurs de pierre bien branchés.

Le "tracteur savant" est le nom donné à une librairie de proximité à Saint-Antonin-Noble-Val, qui vient sauver une partie de la ruralité du manque d'activités et de pratiques culturelles. Créée il y a trois ans, la librairie, qui annonce en sous-titre, qu'elle porte "la culture des champs" regorge de propositions pour animer son local (expos, signatures, soirées contes en pyjama pour les plus jeunes, lectures). Ce tracteur savant est hébergé par une coopérative d'activité et d'emploi du même territoire, Ozon, basé à Septfonds. Comme les autres CAE, elle permet aux créateurs d'emploi de tester leur idée, de bénéficier d'un hébergement juridique, fiscal et social ainsi que d'un salaire et d'entrer dans un collectif d'entrepreneurs - situation plus stimulante que de travailler seul dans son coin.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Carnets de campagne Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.