La culture et l'économie ne font pas toujours bon ménage et pourtant la première est bien nécessaire à l'épanouissement de chacun dans la vie.

Le théâtre Bonne Chance installé dans la jungle de Calais
Le théâtre Bonne Chance installé dans la jungle de Calais © Getty / Dan Kitwood

Les événements culturels, qu'ils soient ponctuels ou continus, jouent toujours en faveur d'une expansion économique des pays dans lesquels ils s'installent. Au-delà du vœu louable de se rendre accessible à toutes populations en ville ou à la campagne, l'action culturelle fait de plus en plus appel à des pratiques qui relèvent d'une économie sociale et solidaire.

Comment consolider les nombreuses expériences culturelles en développement? Comment rendre à la culture la légitimité qui lui revient? Questions auxquelles Le Labo de l'ESS tente de répondre, avec aujourd'hui Hugues Sibille, président de ce think tank.

Un exemple d'expérience qui décolle depuis sa création en 2007 : l'Amacca, Associations pour le maintien d'une alternative en matière de culture et de création artistique.

Parmi les exemples efficaces cités dans cet entretien il y a la Coursive Boutaric, un des premiers Pôles Territoriaux de coopération économique.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.