Voyage en Occitanie

Les Carnets s'arrêtent à Montpellier ou nous vous présentons La cagette. Un nouveau né de la gamme des supermarchés coopératifs. Un de plus. Sur la carte du site qui leur est dorénavant dédié, ils sont une bonne vingtaine en France à proposer des produits issus de l'agriculture de proximité bio ou raisonnée, et à être gérés par les consommateurs coopérateurs. La cagette de Montpellier a pris très vite son envol: ils étaient 5 à l'été 2015, 1131 au dernier comptage, en mars dernier. Pourquoi ce succès ? La recette est simple, les producteurs sont mieux rémunérés, et les coopérateurs bénéficient de prix attractifs moyennant une participation mensuelle de quelques heures à la gestion du supermarché. à son stade de développement, La cagette recherche des comptables pour épauler le trésorier de l'association, des juristes, des informaticiens et des négociateurs pour débusquer les meilleurs produits aux meilleurs prix. 

Les invités du jour 

  • Dominique Bodet, directrice de la communication des communes du pays de Lunel pour le Gaspi Game. Il existe aussi une page Facebook, c'est par ici
  • Thomas Granier, fondateur et directeur général de la voûte nubienne 

Et aussi: Le théâtre des pierres de Fouzilhon 

C'était un peu osé de transformer un ancien chai en lieu de spectacles et de résidences artistiques surtout à Fouzilhon, village viticole de 230 habitants à une demie-heure de route au nord de Béziers. Le théâtre des pierresest né ici, au milieu des vignes, avec ses seuls bénévoles pour assurer la programmation. Parmi eux, une chanteuse à voix,  à caractère ou à tempérament, Barbara Weldens, tragiquement morte sur scène à l'âge de 35 ans, lors du festival Léo Ferré de Gourdon, au nord du Lot, l'été dernier. Un festival que nous avions présenté dans les carnets quelques à quelques semaines de l'ouverture de l’événement. La chanteuses aux pieds nus est partie, mais une fête est prévue en son honneur le mardi 17 avril au théâtre de Pézenas à 20h30, soirée orchestrée par Sam Burguière (notre correspondant des Ogres de Barback). Le théâtre des pierres poursuit quant à lui, sa route avec un pied de nez au destin fâcheux puisque la saison 2018 décline l'art clownesque sous toutes ses formes et pas toujours dans les habits qui entretiennent la tradition des clowns à nez rouges. 

Ps: suite à la tragédie de l'été dernier, les organisateurs du festival Ferré ont décidé d'annuler l'édition 2018. 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Carnets de campagne Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.