Solidarité jeunes encore en ouverture aujourd’hui avec une association née au pays basque en 2013 sous le nom d’association du pays basque aux grandes écoles.

Solidarité jeunes encore en ouverture aujourd’hui avec une  association née au pays basque en 2013 sous le nom d’association du pays basque aux grandes écoles qui tentait de réduire les différences  d’accès aux études supérieures des jeunes de la campagne par rapport aux  jeunes des agglomérations et métropoles. Devenue fédération nationale  Des Territoires aux Grandes Ecoles, cette bataille pour l’égalité des  chances s’est étendue à 33 départements et elle répond en grande partie aux défis d’avenir auxquels sont confrontés les jeunes de nos jours. 

Et puis nous donnerons la parole à un mouvement citoyen qui modifie le  regard et l’attitude à l’égard des gens de la rue et qui a pris le nom de La Cloche. Entretien avec Margaux Gaillard, responsable des formations à l'association

Une belle façon de  rebondir face à la crise quand on est une simple association  d’insertion. Elle s’appelle AGIR pour désigner Association pour générer  l’insertion et la réussite. Cette initiative du secours catholique  partait de dons de vêtements à redistribuer aux plus démunis. En 2005 un  chantier d‘insertion voit le jour. Les premiers emplois permanents sont  créés l’année suivante. Ils sont 2 pour 13 salariés en insertion. Les  chiffres gonflent d’année en année. En 2011 ils sont 12 salariés  permanents pour 93 personnes en insertion. Une plateforme de tri est  ouverte en 2014 avec 15 salariés et 115 en insertion puis 19 salariés et  200 personnes en insertion en 2019. Enfin arrive le confinement et la  fermeture des boutiques solidaires créés par l’association, soit la mise  en abime des 200 salariés annuels en insertion. L’issue sera  l’ouverture de Bon Chic Bon Coeur, site de e-commerce, autrement dit de la première  boutique en ligne de seconde main française. Plus de 15 000 articles  sont en vente : vêtements, chaussures, sacs, accessoires et livres.  Toutes les pièces sont minutieusement contrôlées par les salariés et le  résultat est une demande permanente pour des articles de qualité à  petits prix et un emballage 100% recyclé. Comme on le dit souvent, c’est  gagnant-gagnant, pour le client et pour 200 salariés qui vont repartir  ensuite dans le grand marché de l’emploi 

L'équipe
Thèmes associés