Deuxième journée cantalienne au milieu de ce triangle de villes qui bordent le massif du Cantal et les volcans d’Auvergne.

Aurillac, la capitale avec ses 25000 habitants et près de 65 000 si on élargit à  l’agglomération, Saint-Flour, 6600 habitants et une agglo de 13 000 et  enfin Mauriac avec ses 3700 habitants intra-muros. On joue petit en version urbaine mais plus grand en version paysagère et paysanne. L’agriculture emploie encore 11% des actifs ici, ce qui relève quasiment du record comme le taux de chômage dans le département qui plafonnait à 5,7% au second trimestre 2017. Enfin l’économie sociale et solidaire (celle entre autres des  associations et des coopératives) représente 16% de l’emploi dans le  département et 24% de l’emploi privé. Encore un record. A ce titre le département participe au financement des projets des créateurs ou repreneurs d’entreprises avec Initiative Cantal, association adossée à  la CCI, et qui octroie des prêts d’honneur sans intérêt et Auvergne Active, structure régional qui anime dans le département un pôle TPE.

Invitées  du jour : Lauren Thévin, chercheuse à L'Inria (institut national de recherches en sciences du numérique) et  lauréate des Déclics jeunes 2018 de la Fondation de France pour son apport d’expériences scientifiques au collège et Lucile Guirimand de l’association Cant’Adear  pour le dispositif d’accueil de nouveaux paysans dans le Cantal.

La Halte Paysanne à Maurs

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.