Nous nous installons cette semaine dans le département de la Drôme jamais en panne d’idées, d’inventions et de solutions.

Le décor s’y prête peut-être entre le Vercors au nord et les Baronnies au sud. Impossible de se lasser de cet environnement. Dans le genre efficace aussi, une mention spéciale au département dont le site donne accès directement aux demandes de subventions de la part des associations, collectivités, entreprises et particuliers. En un clic vous déposez votre demande. 

Au menu de ce lundi : un gîte-refuge sauvé par les habitants du Haut-Diois. Présentation tout à l’heure par Bénédicte de Rugy, secrétaire de l'association La Tour de Borne.

Mais dès à présent une foncière rurale solidaire qui ressuscite les centres bourgs. 1ère invitée de ces Carnets, Marie Isserel, responsable communication de Villages Vivants, structure créée en 2017.

C’est une ancienne « victime » des carnets qui nous écrit : Mathilde que nous avions rencontrée dans l’Orne il y a 3 ans lors du lancement de ses sacs made in France à l’atelier Le Gagneur. Elle dénonce par son courrier des « collègues » de la Drôme comme elle l’écrit, Quentin et Dorian qui ont créé Mains d’œuvre  qui est à la fois une marque d’articles de maroquinerie et un studio de design. Le duo qui a obtenu une mention spéciale du jury en finale du festival international de mode de Hyères en 2019, s’est installé comme par hasard à Romans sur Isère qui redevient petit à petit la capitale de la chaussure grâce au groupe Archer et à son initiateur Christophe Chevalier que je salue et dont nous reparlerons cette semaine. Quentin et Dorian ont racheté un stock de machines pour fabriquer leurs gammes d’objets en cuir végétal haut de gamme à partir de matières naturelles. Leur chaussures sont absolument inédites, très bien pensées et seront bientôt proposées à la vente. Une première ligne de sacs et d’articles de petite maroquinerie est consultable sur leur site. Petite précision, lorsque l’on parle de cuir végétal, on parle de tannage végétal et non de chaussures en « cuir » d’ananas ou d’hévéa. Reste que le tout est 100 % made in France et fait main et maison. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.