Pour cette avant-dernière semaine de la saison, nous vous conduisons vers le département de la Haute-Marne, territoire discret en perte de population dans la nouvelle région du Grand Est.

Nous sommes effectivement à une densité un peu plus faible que celle du département du Gers où nous résidions la semaine dernière avec désormais 29 hab/km2. La Haute-Marne est orchestrée autour de 3 villes qui, du nord au sud, sont Saint-Dizier, Chaumont et Langres, toutes 3 alignées sur le canal de la Marne à la Saône. C’est une des caractéristiques naturelles du département que d’être un pays de rivières. Le château d’eau de la France disait-on jadis de la Haute-Marne. Des lacs s’inscrivent aussi dans ce paysage dont celui du Der, le plus grand lac artificiel d’Europe. Théâtre de verdure également dont la prochaine  reconnaissance sera de composer une partie du 11ème  parc national dont la création est imminente. C’est dans ce contexte que le département a choisi pour slogan « la Haute-Marne respire et inspire », une formule qui prête à confusion car elle peut être toute aussi incitative qu’alarmante pour ce  bout de région qui tente de maintenir la tête hors de l’eau.

Plus encourageante sont les initiatives qui profitent de cette ruralité pour avancer des alternatives d’une société en reconstruction. C’est le cas avec le centre de loisirs de la Maison de Courcelles dirigé par Louis Létoré, premier invité. 

C’est le cas encore avec Dominique  Lutaud, second invité, membre d’un collectif qui donne un second souffle à la Forge de Colmier vouée à l’abandon. Ici on forge également l’avenir.

Le service de transport à la demande du Pays de Langres, Top Transport

Événement Start-Up de Territoire le 2 juillet à Strasbourg

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.