Au programme : la "Ferme des Gâtines Rouges", ferme d’élevage et de polyculture, le jardin de Cocagne "Solibio", et deux initiatives pour l'abattage des bêtes sur leur lieu d'élevage : l'association de Loire-Atlantique "AALVie", et la société bourguignonne "Le Bœuf Ethique".

Les interviews :

  • Philippe Paelinck, un acteur peu ordinaire de l'agriculture... ex cadre-dirigeant chez Alstom, il a depuis repris en mains la Ferme des Gâtines Rouges, ferme d’élevage et de polyculture aujourd’hui en quête de renfort
  • Puis, Claire Genova, directrice du jardin de Cocagne Solibio dont le siège est aux Villages Vovéens, et qui se prépare à la création d'un éco-pôle...

Changement de direction pour aller vers la Loire-Atlantique où 150 éleveurs du département et de Vendée ont créé l’association AALVie, Abattage des Animaux sur leur Lieu de vie. Cette initiative entre dans une réflexion de paysans et d’éleveurs et éleveuses, soucieux du bien-être animal. Un million d’euros ont été engrangés au cours d’un financement participatif en juillet dernier, somme qui va permettre l’achat de caissons mobiles qui permettront la première phase d’abattage à la ferme par des professionnels. Deux unités fixes seront construites à proximité des élevages afin d‘assurer les étapes suivantes. Les collectivités mettent la main à la poche pour concrétiser ce programme de filière courte d’approvisionnement en viande locale comme la Région des Pays de la Loire, le département de Loire-Atlantique et la communauté d’agglomération de Nantes Métropole.Une autre solution est prônée dans d’autres régions de France sur le principe d’un abattoir mobile. C’est ce que défendent entre autres Emilie et son frère Brian depuis leur élevage en Bourgogne. Leur société baptisée Le Bœuf Ethique vient de réussir une campagne de financement participatif qui devrait contribuer à la création du premier abattoir mobile en France.  
 

L'équipe
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.