Les coopératives sont de plus en plus nombreuses à voir le jour en France.

On avance le nombre de 300 créations annuelles. Elles sont SCOP ou SCIC et elles présentent normalement les atouts de ce qui en feraient des entreprises de nouvelle génération, synonymes d'une nouvelle ère économiques, proches de l'humain, au contact des réalités sociales et soucieuses du bien-être de chacun dans un système géré démocratiquement. Mais en réalité est-ce bien le cas? Cette interrogation ouvre un carnet dédié à ces entreprises coopératives avec notre invitée Fatima Bellaredj, déléguée générale de la Confédération générale des Scop et membre du Labo de l'ESS.

Nous ouvrons cette semaine en Charente-Maritime par le collectif La Proue à La Rochelle qui prépare l’ouverture d’un tiers-lieu collaboratif reposant sur l’économie circulaire. Son caractère innovant tient à sa composition qui réunit des coopératives (Wirking Share qui gère déjà deux espaces de travail partagé à La Rochelle), le CDIJ (centre départemental information jeunesse), une coopérative  jeunesse de services (KPA-cité), un fablab, une recyclerie, une  entreprise d’innovation nautique (IMOS) et une régie de 40 associations. L’association recrute pour cet espace de grande dimension un coordinateur ou une coordinatrice de projet. 

L'équipe
Thèmes associés
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.