Dernière région étape de cette fin de saisons : le Grand Est et cette semaine le département du Bas-Rhin.

De taille modeste, le Bas-Rhin affiche une forte densité de population avec son million 113 000 habitants. Il affiche également une nette hausse du chômage, lui qui fut si longtemps bien mieux logé que la moyenne nationale. L’année 2015 fut une année noire pour l’ensemble des départements du Grand Est en terme de perte d’emplois et les conséquences de cette crise restent durables. Le travail des frontaliers en Allemagne a lui aussi diminué et l’annonce des autoroutes payantes à partir de janvier 2018 outre-Rhin ne va pas arranger les choses. Ach Scheise. On retiendra surtout l’autre version de l’Alsace et du Bas-Rhin avec ses innombrables expériences de transition écologique et énergétique. Le film de Marie-Monique Robin « qu’est-ce qu’on attend ? « sur les transformations de la commune d’Ungersheim (dans le Haut-Rhin) en était une parfaite traduction.

Nous avons d’autres illustrations de ces transitions à vous soumettre comme la ferme d’avenir de Schopperten reprise en main par Lauriane et Charles Durant sur le site du Vieux Poirier. Lauriane nous attend au bout du fil.

Catherine Tête est également agricultrice et présidente de l'association La Clé des Champs. La sienne est la construction d’un prototype d’habitat groupé pour personnes âgées dans la commune rurale de Schleithal, épaulée par la foncière Familles Solidaires. Si le projet est mené à terme, il pourrait donner de bonnes idées à d’autres personnes volontaires. On en parle dans la seconde partie de ces carnets alsaciens, pardon, bas-rhinois.

L'éducation à l'environnement n'est pas une vaine formule en Alsace et en particulier dans le Bas-Rhin. Labellisée CPIE, la Maison de la Nature du Ried et de l'Alsace Centrale à Muttersholtz, a contribué à transformer la commune dans des démarches respectueuses de l'environnement et de la vie des habitants.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.