Deuxième journée dans le département de Haute-Saône, trop peu connu encore.

Les carnets sont une bonne occasion pour améliorer la visibilité des initiatives locales et mettre en valeur des territoires comme celui-ci dont une des missions est l’éducation à l’environnement. Depuis une quinzaine d’années près de 30 000 enfants ont déjà participé à des sessions de formation et de sensibilisation. La  Haute-Saône dispose pour cela d’un superbe outil avec l’espace nature  et culture de Château-Lambert. Ce bâtiment HQE inauguré en 2009 est un  lieu d’interprétation des patrimoines naturels et culturels des Vosges saônoises et il participe en même temps au  développement touristique de cette partie très préservée du département.  

Autre souci, la réduction des dépenses énergétiques, l’accroissement  des énergies vertes et l’éco-construction. C’est dans cet esprit que s’est constituée en 2000 l’Adera, qui désignait à sa  naissance l’association pour le développement des énergies  renouvelables et alternatives. Depuis cette date, l’association a  agrandi son champ d’intervention comme va l’expliquer son directeur, Nicolas Moniot. 

Et puis une mémoire industrielle qui refait surface à Saint-Loup-sur-Semouse, jadis capitale du meuble, avec la mise en valeur d’un siècle de savoir-faire. Hervé Leroy, président de l'association les allées du conservatoire de la Cité du meuble fera l’inventaire des milliers de pièces conservées dans l’ancienne fabrique.

Installée dans une ancienne tôlerie de 1000m2, l'Echo System comporte une salle de 350 places, des loges, une cuisine et un espace d’hébergement pour les artistes.

Association d’éducation populaire, Res’urgence œuvre à la transition vers une sobriété et une efficacité assumée tout en restant proche d'un bien être quotidien.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.