Nouveau passage en Moselle avec cette fois une association qui a aiguisé notre curiosité car elle cherche par tous les moyens de rendre les sciences abordables, palpables et concrètes.

TechTic and Co existe depuis 9 ans à Thionville et l'association voit sa communauté de bidouilleurs augmenter d’année en année. Un fablab, des concours de robotique, un festival junior le hackathon et bien d’autres inventions que Laurence Schmitt nous présentera tout à l’heure. 

Pour l’instant c’est auprès d’un entrepreneur de nouvelle génération que nous nous rendons à Montigny-les-Metz. 1er invité, Lionel Gocel, fondateur des Ecoopérateurs start-up du groupe Gocel. 

Marina vient de nous envoyer un courrier nous invitant à enfourcher notre vélo, lorsque les beaux jours reviendront, pour sillonner la vallée des éclusiers. Le long du canal emprunté maintenant essentiellement par les bateaux de tourisme (40 000 personnes passent par cet endroit chaque année), la nature sur ces 4 kilomètres de vallée est un enchantement qui conserve la mémoire des éclusiers dont les maisons numérotées portent encore les traces des anciennes activités. La maison de l’écluse N°2 a repris vie depuis quelques années grâce à une jeune cuisinière venue de sa Bretagne natale. Valérie Philippot est presque arrivée dans cette Moselle encore un peu sauvage par hasard, mais pas tout à fait. D’ailleurs son bar-crêperie-espace culturel s’appelle Papar Hasard. Son installation à cet endroit est le résultat d’un coup de cœur pour le lieu. Depuis la renaissance de cette écluse N°2 d’Arzwiller, d’autres maisons d’éclusiers se transforment en gites sous le coup d’un engouement dont les responsables départementaux du tourisme ont compris la portée et la montée en puissance. Marina termine son courrier en précisant que Valérie avait abandonné son automobile pour faire ses déplacements en vélo cargo électrique. 

Thèmes associés
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.