Stéphane Pignal

Y29udGFjdEBkcm9tb2xpYi5mcg==

Ecosite du Val de Drôme 96 ronde des Alisiers 26400 EURRE

Basée à Eurre dans la Drôme, DROMOLIB est une entreprise coopérative proposant des solutions d’écomobilité destinées aux entreprises, pôles d’activités et collectivités créée en février 2014

DROMOLIB travaille actuellement à la mise en place d’un système de partage de VAE (vélos à assistance électrique) auprès de plusieurs collectivités locales et à la création sur l’Écosite d’une plateforme VEP (Véhicules en partage) basée sur une information instantanée et de location de voitures entre particuliers dans un cadre professionnel.

Rémy Léger

Ferme des Volonteux, LES VOLONTEUX 26760 BEAUMONT LES VALENCE

YXV4Y2hhbXBzZGVzdm9sb250ZXV4QGdtYWlsLmNvbQ==

A 31 ans, après avoir fait des études dans le milieu forestier et des rivières, et travaillé dans l’insertion, Rémy Léger reprend la ferme de ses grands-parents. Elle est composée de 20 hectares qui excèdent, selon lui, la surface dont il a besoin pour vivre. Il ne veut ni devenir patron ni louer en fermage.

Il avait commencé à élaborer son projet de type SCA (société coopérative d'activités) en 2007, mais ce type de structure n'existe pas en agriculture. Il doit donc l'adapter. L'ARCOOP (association coopérative d'activités) l'accompagne alors pour la rédaction des statuts et il a désormais tous les éléments pour mettre en place sa SCA. Son objectif est de mutualiser les moyens de production en mettant à disposition gratuitement six hectares de terres agricoles à trois maraîchers, deux hectares chacun, ainsi que les moyens d'irrigation, le matériel, une chambre froide et un point de vente, dans le cadre de la SCA, dont ils seront adhérents et salariés, et à laquelle ils paieront leur contribution aux frais de fonctionnement.

Outre le désir de faire vivre la ferme de ses grands-parents, dans un lieu où la pression foncière est très forte, et d'en tirer un revenu de subsistance, Rémy Léger veut faire un acte de partage vis à vis des jeunes agriculteurs confrontés à des difficultés d'installation

Il souhaite que son projet fasse école. Il pense notamment aux agriculteurs âgés ne pouvant plus travailler la totalité de leurs terres. Cela permettrait aux deux parties de ne pas prendre de risques et se donner le temps de se connaître avant d'établir un bail de fermage.

Le meilleur moyen pour un agriculteur de vivre de sa production est de la vendre en direct. C’est qu’il a été décidé de faire un point de vente au sein d’un hangar de la ferme, afin de vendre la production des Volonteux, et les produits d’autres producteurs locaux.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.