Le sujet est douloureux, mais il est encore plus présent avec les effets de la pandémie : le deuil

A Rennes pour limiter l’exploitation lucrative des obsèques, des bénévoles ont créé une coopérative funéraire  qui est homologuée pour assurer les services habituels auxquels  s’ajoutent un accompagnement des familles. A lire l’article que Laurent Grzybowski consacre à cette coopérative de nouveau type dans les pages  numériques de La Vie

L’éco-pastoralisme interpelle de plus en plus les  entreprises et les communes. C’est pour répondre à cette démarche  totalement écologique que Muriel a créé son service qu’elle a appelé «  Au Mouton Qui Tond ». Elle sera notre deuxième invitée. 

J’espère que vous serez autant séduits et séduites que nous l’avons été par  cette invention que l’on doit à un habitant de Romans-Sur-Isère. Notre correspondant a fait le constat d’un nombre croissant de commerces du  centre historique de la ville qui avaient été abandonnés. C’est le propre de nombreux centre villes ou centre-bourgs qui sont désertés et  auxquels les élus tentent désespérément de redonner vie. François-Xavier  a donc inventé Bed in shop (après le Bed and Breakfast bien connu), le  concept risque d’avoir un gros succès. Le principe est de redessiner une  vitrine à l’ancienne et d’aménager à l’intérieur un appart’Hôtel  insolite. Chaque boutique, comme l’écrit le concepteur, est «  théâtralisée » et les devantures sont construites sur la base d’anciens  métiers. Ainsi vous pouvez séjourner dans l’appartement du bouquiniste  ou dans celui de la tannerie. Non seulement le résultat visuel et  esthétique est très réussi, mais l’aménagement intérieur est conçu selon  des principes d’économie circulaire et solidaire. Le mobilier est  réalisé à base de bois de palettes agencées par des jeunes de quartier  en partenariat avec la Sauvegarde de l’enfance (association qui  s’inscrit dans les missions publiques de protection de l’enfance). Ils  sont encadrés par une menuisière professionnelle et apprennent à  travailler le bois. La décoration est elle-même le résultat de collectes  dans les ressourceries et les sites Emmaüs. La force de l’entreprise  est de réunir autour de la table les banquiers et jeunes des quartiers,  autrement dit deux mondes qui se fréquentent trop peu. Les deux premiers  bed in shop ouverts en 2019 avaient pour thème la Chaumière et le  bouquiniste. La lavandière a ouvert fin 2020 et la tannerie devrait  entrer en fonction fin févier. 3 autres ouvertures sont envisagées au  cours de cette année 2021. Les derniers bénéficiaires de cette opération  de reconditionnement sont les propriétaires qui ne percevaient plus  aucun loyer. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.