Nous ouvrons cette semaine de fêtes de Noël par deux émissions consacrées au département de la Gironde. Nicolas Stoufflet sera tout à l’heure avec de très jeunes candidats à Gironde-Sur-Dropt.

Nous allons dans un moment vous présenter encore une invention des temps de préservation et de réduction des déchets. Elle s’appelle Josette, une grand-mère qui a marqué notre inventeur, avec cette habitude des anciennes générations à limiter le gaspillage. Josette est désormais le nom d’un restaurant éphémère anti-gaspi, un Pop-Up Anti Gaspi tel qu’il sera présenté par Antoine Mathis. 

Mais tout d’abord nous rendons dans un domaine viticole qui porte un étonnant projet loin des sentiers battus et désherbés. Sur le domaine Emile Grelier, Delphine et Benoît Vinet fabriquent du vin... mais pas que! Premier domaine viticole refuge LPO, 1er prix du concours Arbres d'Avenir, et le dernier, La Possiblerie.

Il y a deux ans nous mettions en avant une association très efficace en Gironde et en région Nouvelle Aquitaine : ATIS. Association Territoires & Innovation Sociale. Fondée en 2010 Atis a prouvé sa pertinence en matière de création ou au renforcement d’entreprises sociales en Nouvelle Aquitaine. L’association aide à l’émergence d’une soixantaine de projets par an et à la création d’emplois durables grâce à son réseau de 500 partenaires. Le principe de son travail pourrait se résumer à collecter les besoins de chaque parcelle de territoires en matière  d’innovation sociale et aussi environnementales et de trouver les réponses adaptées par l’intervention d’entreprises locales. Disons encore que l’association est un incubateur d’innovation sociale reposant toujours sur ce principe de questions et solutions. Bel exemple parmi des dizaines qu’Atis a soutenus, Habitats Des Possibles : Il s’agit en l’occurrence d’apporter une solution aux personnes âgées qui souhaitent  conserver leur liberté tout en gagnant en confort et en sécurité. A mi-chemin entre le domicile et l’EHPAD, la maison  est conçue avec les habitants et la collectivité locale. Elle peut accueillir en moyenne de 5 à 10 personnes, chacune conservant ses meubles et son espace privatif (cuisine, salle d’eau, chambre). La maison dispose d’espaces communs (salon, jardin extérieur) et elle est obligatoirement installée en centre bourg. Un médiateur intervient régulièrement pour répondre aux questions des locataires et les loyers sont accessibles aux revenus modestes. La première maison qui va ouvrir très prochainement se situe Lestiac-sur-Garonne et elle prend place dans les l bureaux de l’ancienne communauté de communes du vallon de l’Artolie. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.