Pour cette nouvelle journée en partie consacrée aux Yvelines, nous allons nous rendre à la librairie de Fontenay-le-Fleury dont la particularité est d’être régie en société coopérative d’intérêt collectif.

Elle répond au nom de Je me souviens. Premier invité donc, Jean-Yves Maximilien, gérant de la librairie coopérative, Je me souviens, à Fontenay-le-Fleury.

Dans un second temps, comme nous le faisons chaque jeudi en 15, nous ouvrirons une nouvelle rubrique des Chroniques Solidaires avec Jean-Louis Laville. Aujourd’hui l’innovation sociale.

Je suis surpris et souvent choqué par la violence que prennent certains mouvements de contestation, en particulier de personnes se revendiquant des antispécistes. Au nom d’un respect des espèces vivantes et en l’occurrence des espèces animales, que l’on prétende à un respect des animaux, s’entend parfaitement. Attaquer une boucherie est d’une connerie sans faille. A ce compte, au nom de la qualité de l’air, j’invite à ce que l’on attaque les mécaniciens autos. J’apprends ainsi qu’en Angleterre, des antispécistes s’en sont pris à des aveugles sur le principe qu’ils exploitent des chiens guides. Les Carnets parient toujours sur l’intelligence collective quelle qu’en soit la sensibilité, carnivore, végétarienne ou végane. Illustration avec Poulehouse (nous allons prendre contact avec ces personnes très prochainement). Poulehouse est une jeune société qui propose des œufs bios ou issus d’un élevage en plein air et qui a pris pour slogan « l’œuf qui ne tue pas la poule ». Déjà six élevages ont signé un contrat avec la petite équipe conceptrice du produit dont les engagements sont la fin de la destruction des poussins mâles (le sexage in ovo, donc la détermination du sexe du poussin dans l’œuf est aujourd’hui possible), l’arrêt de l’épointage, de l’abattage des poules et une meilleure rémunération des producteurs. La jeune société s’est rapidement faite remarquée par des récompenses qui honorent la transparence de la démarche. 

Thèmes associés
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.