Nous nous arrêtons cette semaine dans le département de la Manche et comme toujours nous allons vous donner des nouvelles positives du territoire, même si des découragements apparaissent ici et là, signe d’une certaine lassitude.

D’ailleurs en cherchant des informations sur les entreprises  alternatives relevant d’une économie sociale et solidaire dans ce  département, j’ai interrogé le portail de l’ESS en Normandie. Il donne  l’impression d’avoir été déserté bien avant le premier confinement  tellement les informations locales sont pauvres et sans mise à jour.  Heureusement le portail recopie des infos pratiques comme les mesures en  faveur des structures de l’ESS dans le contexte Covid-19. 19 comme les  19 pages du document de synthèse qui vous donne les liens avec les plans  de soutien région par région

2 initiatives à l’ordre du jour: Dans la Manche et en Normandie, on  s’inquiète de la relève des futurs éleveurs laitiers bio. La solution  s’appelle la Pépinière. 1er invité de ces Carnets, Christophe Audouin, directeur général de Faire Bien pour la Pépinière et son objectif affiché d'assurer la relève des éleveurs laitiers.

Et puis dans l’agglomération de Saint-Lô,  l’association Mobilité Emploi services vient en aide aux personnes  privées de moyens de locomotion. SEcond invité de ces Carnets, Paul Frétigné, trésorier de l'association Mobilité emploi services. Pour contacter l'association : mobiliteemploiservices@orange.fr

Exemple d’une donnée mise à jour par nos soins. L’association relais  enfant relayée par le portail de l’ESS en Normandie, a fusionné en 2017  avec une autre structure oreca-cycloreca afin de consolider ses ateliers  chantiers d’insertion dans le secteur du vêtement et de l’ameublement.  Désormais appelée fil et terre, cette entité emploie des personnes en  insertion à Cherbourg en Cotentin et dispose d’une boutique de vêtement,  provisoirement fermée. Comme toujours les activités de recyclage et de  reconditionnement se poursuivent tant bien que mal. L’information que nous retenons est que cette structure est entrée dans le réseau national  d’entreprises spécialisées dans le recyclage de déchets tertiaires  industriels et ménagers. Ce réseau crée par des entreprises du recyclage  repose sur des valeurs de solidarité et de coopération. Recylliance,  nom bien trouvé, joue les cartes de l’emploi local, de la solidarité  inter-entreprise et de la gouvernance partagée. Cette synergie a pour  effet d’avoir créé 1243 emplois partagés par les 17 entreprises membres et d’afficher un chiffre d’affaires cumulé de 57 millions d’euros.

C’est demain que s’ouvre le Salon des maires et des collectivités  locales et comme beaucoup d’autres événements, ce salon sera 100%  digital. Il concerne évidemment les maires et les employés des  collectivités qui pourront trouver des réponses à leurs questions. En  effet, même si tout se réalise à distance, l’inscription sur le site,  inscription gratuite, permet à chacun et chacune de faire son marché de  contacts, de questions et de réponses grâce à un entretien en  visioconférence. Le site donne accès à une base de solutions qui  répondent aux problématiques des collectivités locales et il ouvre les  portes aux prises de contact avec les participants et les sociétés  inscrites à ce salon. Elles seront plus de 300 en ligne pendant les 3 jours du salon. D’ores et déjà 500 acteurs territoriaux seront présents  pour répondre aux questions et échanger des bonnes pratiques. Enfin le  salon va développer une bonne centaine de conférences que l’on peut  suivre en direct ou visionner en replay. Comme chaque année un prix de  l’innovation récompensera les produits, procédés, matériels ou services à  destination des collectivités locales et ces prix seront remis jeudi 26 novembre à 18h00 sur la plateforme digitale du salon.

L'équipe
Thèmes associés