Pour cette dernière de la semaine en Dordogne-Périgord, nous allons à contre-courant de l’ambiance sensiblement délétère, pour vous annoncer des nouvelles heureuses, des Happy news.

J’emploie le terme de Happy à raison car nous appellerons Margaux  Bounine-Cabalé à l’origine d’un projet qu’elle a baptisé Happy Cultors  (A lire l’article qui lui est consacré dans les pages numériques de La Vie). Je vous parlerai également d’un programme qui répond au nom de  Happy habitat. Décidément. 

Et tout d’abord nous appelons Pierre Simonet  responsable de l'incubateur Emergence Périgord dont les services ont permis à Margaux de  concrétiser son projet. 

Margaux a doublement raison d’être heureuse ou happy puisque son projet fait  partie des lauréats des premiers trophées du développement durable  organisés par le département de Dordogne. 3 catégories étaient honorées  par ces prix qui ont été remis il y a 10 jours : la catégorie  entreprises, la catégorie associations (dans laquelle concourrait Happy  Cultors) et la catégorie collectivités. Les 37 dossiers qui avaient  passé une première sélection sont présentés sur la page en ligne  réservée à ces trophées.  

Autre happy news, le mouvement Soliha, que nous avons présenté  par le passé dans vos carnets, et qui est le premier mouvement  associatif dans le secteur de l’amélioration de l’habitat a présenté en  juin 2019 un programme intitulé Happy habitat. Il s’agit d’une opération  qui entre dans un projet de revitalisation rurale d’une durée de 3 ans.  Comme le veut le mouvement Soliha, cette opération qui touche 50  communes, apporte des solutions très concrètes aux habitants qui n’ont  pas les moyens de rénover leur logement. Donc happy habitat attribue des  subventions  sous la forme d’aides aux travaux et prodigue des conseils  gratuits (techniques, financiers et administratifs). Les travaux  relèvent des économies d’énergie,  d’aménagements adaptés au maintien à  domicile des personnes âgées et de mise à la location. Le programme dure  jusqu’au 31 décembre 2021 et concerne la communauté de communes  Périgord-Limousin et celle d’Isle Loue Auvézère. 

Les invités
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.