Richard Ponthou

Gérant de Ma part du gâteau, boulangerie solidaire à Nantes

https://www.facebook.com/Ma-Part-du-Gateau-777252172357827/?fref=ts

Après dix ans de travail dans le marketing et 7 ans dans le conseil à la formation, Richard Ponthou a voulu s’orienter vers « quelque chose qui ait plus de sens pour moi, quelque chose d’utile socialement. »

Au cours de ses recherches il est tombé sur le concept « rare et innovant » de la boulangerie solidaire. Il en existe une à Paris, Farinez’vous et une à Montpellier. Il s’est donc inspiré de ces modèles pour en créer une, qui a ouvert il y a 8 mois.

« C’est une boulangerie neuve, moderne, proche d’une porte de périphérique et située dans un lieu passant près d’une zone d’activité tertiaire qui fait de la restauration. »

Richard Ponthou a choisi la boulangerie car, pour lui, les nombreuses valeurs attachées à la boulangerie et au métier de boulanger sont porteuses de sens en matière d’insertion.

Principes de la boulangerie solidaire :

  • Conventionnement de l’état pour faire de l’insertion.

  • Développement durable : les meubles et les outils utilisés sont en majorité des matériaux de récupération ou recyclés. Pour l’instant, le circuit court est difficile à établir, mais c’est un objectif.

  • Vivre des ventes : l’entreprise compte 8 salariés en plus du gérant

Florian d'Oliveira

Bénévole de l’association Katapulte qui œuvre à la revalorisation des déchets du bâtiment en mettant en place une filière de réemploi.

http://www.katapulte.org/

Le statut de Katapulte a été déposé en 2014. L’idée de cette association est de promouvoir la récupération des matériaux issus de la déconstruction sélective. Les matériaux récupérés sont des matériaux neutres – bois, fenêtres, pierre, brique, portes sanitaires… - destinés à la déchetterie ou à la recyclerie.

Ces matériaux sont ensuite mis à la disposition du public. L’objectif de l’association est la création d’une ressourcerie, ouverte au grand public : particuliers, association, collectivités… Et pourquoi pas les entreprises…

L’idée est qu’on peut avoir envie de bricoler, rénover, mais on n’a pas forcément les moyens pour le faire. Avoir accès à des matériaux à petit prix devient alors un vrai avantage. De plus, les bénévoles de l’association proposent, en plus des matériaux, de mettre à disposition leurs compétences internes : ils sont 3 architectes et une médiatrice culturelle.

Les membres de l’association aimeraient également développer des ateliers de sensibilisation à la démolition et à la récupération : « Que fait-on des déchets ? » « Pourquoi démolit-on autant ? » etc…

Le réseau Chantier école (des entreprises d'insertion):

www.chantierecole.org www.acces-reagis.org www.coop-ideal.org

Les liens

La page facebook des "Carnets de campagne"

Mes Carnets de Campagne

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.