Aujourd’hui nous vous présentons un nouveau processus qui se dit catalyseur d’entreprises et d’initiatives sous le nom un peu ronflant de Start up de Territoires.

Comme je me méfie des apparences, je passe outre le nom pour chercher à mieux connaître ce dispositif. Le programme Start up de Territoire a pris racine dans plusieurs départements dont celui la Drôme avec le groupe Archer et son Pôle territorial de coopération économique et il procède très simplement en unissant tous les organismes, institutionnels, économiques, associatifs et les habitants dans une co-construction d’une politique de mieux-vivre, de plus d’emplois et de plus de rêves assumés. L’idée forte est d’engager les habitants dans la construction d’un programme d’avenir en les interrogeant sur leurs besoins et leurs désirs de vie et de travail. Si vous craignez les formules et leurs coquilles vides, je vous rassure en vous disant que les premiers groupes embarqués dans ce programme sont ceux qui ont fait leurs preuves en matière d’emplois et de cohésion sociale. Entre le cluster Jura et les fermes de Figeac par exemple, le courant passe bien et toutes les entreprises ou clubs d’entrepreneurs mobilisés par ces enjeux de territoire échangent leurs pratiques parce que seuls, on ne peut rien faire. La dernière grande réunion publique de lancement de start up a eu lieu le mois dernier en Alsace. C’est pourquoi nous avons demandé à Cécile Dupré La Tour et Sophie Keller du Labo des partenariats d'Alsace Active de venir témoigner aujourd’hui.

Twiza, le réseau social dédié à l'habitat écologique et à ses chantiers participatifs.

Coup de pouce pour la Maison de Courcelles (Haute-Marne)

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.