En cette période de fête de Noël, les carnets continuent logiquement à distribuer des bonnes nouvelles, des innovations cadeaux, des solutions bien emballées et des initiatives réjouissantes.

Justement en ce qui concerne les innovations sociales, une plateforme vient de voir le jour et elle recense déjà plusieurs centaines d’exemples d’innovations sociales qui prennent racine partout en France. Ce « carrefour des innovations sociales » est le fruit du travail d’une cinquantaine de personnes ou d’organismes qui se sont engagés dans un recensement de ces innovations qui comprend une description, une localisation et des mises en contact directes. 

Celle que nous allons détailler aujourd’hui est le fruit de 20 années de travail auprès des clubs sportifs et de leurs jeunes adhérents, des jeunes qui peuvent briller dans les stades mais qui possèdent souvent bien d’autres compétences. Notre invité est Jean-Philippe Acensi président de l'APELS, l'Agence Pour l'Education par Le Sport à l'occasion du lancement du programme "Ambition 2024: 5000  jeunes talents insérés dans 100 villes françaises".

Restons dans le sport avec Freeglisse. Vous comprendrez que les sports de montagne sont en jeu dans ce nom dont l’histoire est l’ouverture en 1995 d’un magasin de vente d’articles de sports de montagne recyclés. Quelques années plus tard un site internet voit le jour, site qui va propulser Freeglisse au sommet de vente de skis d’occasion en France. Tous les produits sont révisés et contrôlés et proviennent de clubs sportifs ou de magasins de sport en station. Skis alpins, de fond ou de randonnée, chaussures, accessoire, vêtements, snowboards, le site regorge de références bradées, fins de série ou occasions garanties. Évidemment ce que je vous raconte fait un peu encart publicitaire, mais je considère, comme le pense son créateur, que ce site entre parfaitement dans une logique d’économie circulaire et dans une logique sociale qui permet de rendre les sports d’hiver plus accessibles.  Tous les produits sont stockés dans un entrepôt en Haute-Savoie soit 20 000 paires de skis, 5000 paires de chaussures et 1500 snowboards. Les produits qui ne peuvent pas être restaurés sont recyclés en matériau de mobilier. Rien ne se perd. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.