Pour cette dernière dans l’Oise, je commence par un coup de pouce. La région centre val de Loire a en charge l’organisation des prochaines rencontres annuelles des SEL (système d’échange local) de France en août 2020.

A cet effet, les organisateurs sont en quête d’un lieu pouvant accueillir environ 200 personnes durant une semaine. Idéalement ils recherchent un bâtiment comprenant des salles de réunions et un espace extérieur permettant d’y planter sa tente si besoin est. Merci de prendre contact par courrier électronique à l'adresse rencontres.annuelles.2020@gmail.com

Alain Patetta est scénariste télé et il est surtout tombé amoureux d’un bout de terre dans lequel il a inventé un lieu de création et de promotion de l’art : la Remise à Ansauvillé. Il répondra tout  à l’heure à nos questions, mais pour l’instant nous allons à la Maison de Ther à Beauvais. Notre première invitée est Solène Grivet, coordinatrice de la Maison de Ther que vous pouvez également retrouver dans les Carnets citoyens du magazine La Vie. 

Anne dirige une rareté dans l’Oise : le Festival International de Violoncelle de Beauvais. Je dis rareté à plusieurs titres : d’abord il tient toujours 27 ans après sa création grâce à une association de promotion de cet instrument. Ensuite  il organise des ateliers de sensibilisation à l’instrument et de pratique musicale avec les scolaires dans le cadre d’une politique de la ville auprès des quartiers prioritaires. Ces ateliers se déroulent durant les vacances de printemps et les enfants ont pu ainsi rencontrer cette année Jordi Savall. Excusez du peu. Et puis l’association pour le rayonnement du violoncelle a monté cette année un nouveau projet en faveur d’enfants primo arrivants et de jeunes sous protection judiciaire. On aime enfin ce festival pour sa politique tarifaire, gratuité pour les enfants jusqu’à 13 ans, 5 euros pour les étudiants jusqu’à 26 ans et pour les allocataires de minima sociaux. Placé sous la direction artistique de la violoncelliste Emmanuelle Bertrand (qui n’est pas ma cousine) le 28 festival est déjà annoncé du 5 au 14 juin prochain. 

Pour terminer et mettre modérément vos papilles en activités, je vous informe que des passionnés ont redonné vie à un vignoble disparu à Noyon. 3 ans après la plantation de vignes bio et avec le soutien de la commune, ces passionnés viennent d’effectuer leur première vendange au nom de leur association « Le vignoble noyonnais » et puis je salue l’association L’Outil en Main qui a une antenne dans la même commune de Noyon et qui proposent selon le principe du réseau de demander à des artisans retraités d’initier des jeune des 9 à 14 ans aux métiers manuels. Les nouveaux bénévoles sont toujours les bienvenus.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.