Nous avons décidé aujourd’hui de vous donner quelques pistes sur la finance solidaire.

Si je joue avec les mots, il y a d’un côté une finance solitaire et de l’autre côté la version solidaire. La première répond avec intéressement aux besoins d’un particulier, d’une entreprise ou d’un projet personnel. La seconde est plus axée vers un projet de développement durable ou vers une entreprise sociale. Plusieurs organismes permettent aujourd’hui d’obtenir un financement solidaire constitué à partir d’une épargne tout aussi solidaire. En quoi ces financements sont-ils solidaires ? Parce qu’ils reposent sur des prêts à taux zéro ou apportent des garanties que les banques classiques refusent d’avancer ou encore, parce qu’ils procèdent d’un financement participatif qui se veut totalement transparent. Et puis, ils sont solidaires, car ils défendent des projets d’intérêt général ou à utilité sociale.  Exemple emblématique de cette finance : la NEF, (nouvelle économie fraternelle) coopérative financière créée en 1988. Nous accueillons aujourd'hui dans les Carnets Amandine Albizzati, directrice des relations institutionnelles à la NEF, membre du Labo de l'ESS.

Afin de mieux se repérer dans le maillage des associations et organismes ou établissements du financement solidaire, le site de Finansol, l’association de promotion de la solidarité dans l’épargne et la finance fait un état des lieux absolument complet. Elle met en ligne des publications et réalise un baromètre annuel de cette finance. Par ailleurs elle organise chaque mois de novembre une semaine consacrée à cette finance. Enfin son grand projet est que 1% du patrimoine financier des français (qui représente aujourd’hui 4000 milliards d’euros) soit investi dans des produits de l’épargne financière d’ici 2025. Si une épargne salariale solidaire existe déjà, l’ambition est de la rendre plus attractive. Il est prévu de créer également de nouveaux produits de type assurance-vie solidaire et livret d’épargne solidaire. Dernière nouvelle Initiative France, premier réseau de financement des créateurs d’entreprise et France Active qui offre des garanties d’emprunts bancaires et des prêts solidaires aux personnes en difficulté désireuses de créer leur propre activité, ont récemment signé un accord de rapprochement afin de gagner en efficacité et en visibilité. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.