Nous changeons de cap cette semaine avec le département du Nord avec sa densité d’habitants et ses innombrables propositions alternatives et solidaires.

Si nous sommes dans un premier temps à Lille pour comprendre le sens de la promotion de la métropole au rang de Capitale internationale du design, nous ferons par la suite un crochet par l’Aube, siège d’une jeune entreprise qui apporte enfin une solution aux personnes handicapées bloquées dans les files d’attentes des caisses des commerces. L’invention s’appelle Handivisble et elle risque d’améliorer la vie des personnes dites empêchées qui demeurent encore peu visibles dans le cortège des consommateurs.

1ère invitée de ces Carnets, Caroline Naphegyi, directrice de programmation de Design is Capital à Lille.

Maïté Ferdinand, fondatrice du projet Handivisible est notre seconde invitée.

On apprécie tout particulièrement une association à la fois d’insertion et d’action culturelle dont le siège est à Villeneuve d’Ascq. Elle s’appelle Quanta et elle gère deux établissements : un ESAT et une compagnie théâtrale. Sa particularité est donc d’employer depuis plus de 15 ans des personnes atteintes de troubles psychotiques ou autistiques. Les plannings sont adaptés au type de troubles de ces personnes dont la première activité est l’estaminet, un restaurant semi-gastronomique dont le chef partage son savoir-faire avec l’équipe de l’ESAT tant en cuisine, que dans le service en salle et l’entretien du lieu. A cette activité s’ajoute une activité de traiteur qui a connu un beau succès depuis son lancement. L’autre particularité est donc la compagnie Quanta qui a décidé de professionnaliser trois comédiens au parcours de vie souvent perturbé si ce n’est bien endommagé en les associant à des artistes venus du milieu ordinaire. 4 spectacles ont déjà été créés depuis l’orientation prise par la compagnie en 2017. L’ensemble de l’ESAT emploie 22 personnes handicapées et les conditions d’accueil sont précisées sur le site de l’association. Par ailleurs Quanta, c’est aussi un lieu de résidence artistiques avec son propre théâtre et un ensemble d’ateliers d’éducation artistique pour enfants et adultes. Comme l’écrit Flo dans son courrier, la philosophie du projet est belle et est incarnée dans la mission que se donne l’association de cultiver les différences.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.