Au programme ce jour : ces habitants des campagnes qui deviennent des épiciers, une maison partagée locative pour rompre l'isolement des retraités en milieu rural, une carte nationale du bien manger local et une exposition d'art sur un sentier forestier historique, emprunté par les résistants...

Aujourd'hui sort en kiosque, le numéro d'automne du magazine _Village_, et nous en profitons pour interroger Sylvie le Calvez, sa directrice de publication, sur le dossier central du trimestriel, consacré à ces habitants des campagnes qui deviennent épiciers. Nous partons ensuite dans la Sarthe, à Bonnétable, pour rejoindre Eve Chalopin, fondatrice de l'association 7BelleFamille. Cette association souhaite rompre l'isolement social des retraités en milieu rural, et se prépare à ouvrir une maison partagée locative, une première du genre dans le département.

On s'intéresse également au projet de Matéo et Julia, deux étudiants lorrains, frère et sœur, élevés autour de la table de produits locaux et frais... le duo a inventé Carte Carotte : un site et une application, destinés aux consommateurs de produits de proximité. L'objectif est louable, mais demande encore à être étoffé. L'outil est simple, gratuit, et pourrait être efficace lorsque les consommateurs, comme les producteurs,auront apporté leurs contributions à l'édification d'une carte national du bien manger local. Pour l'instant, Matéo et Julia lancent des références et des adresses situées dans leur Lorraine natale.

La Lorraine accueille également l'un des rares événements culturels rendus possibles, malgré le contexte, la Biennale d'Art sur le Sentier des Passeurs. Pour sa 8ème édition, cette biennale trace un circuit de 14 km sur un sentier forestier historique, emprunté pendant la Seconde Guerre Mondiale, par les résistants, qui purent ainsi sauver un grand nombre de vies humaines. Les artistes français ou étrangers ont installé leurs œuvres monumentales ou minimalistes, le long de ce circuit. C'est à voir jusqu'au 6 septembre, en dehors des soirées-spectacles. Le parcours se situe dans un territoire à l'histoire étonnante, puisqu'il fut une principauté à la fin du XVIIIème siècle, avant d'être rattaché à la France en 1795. Un coup de chapeau à l'association Hélicoop, qui organise cette Biennale.

L'équipe
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.