Seconde journée en Meurthe-et-Moselle.

La Meurthe-et-Moselle qui se flatte de porter une assemblée départementale de collégiens et on peut lui donner raison. Certes il n’est pas le seul à proposer une approche de l’appareil politique aux jeunes (plusieurs départements ont instauré le même principe), mais ce dispositif est plus pertinent qu’un acte d’information ou de sensibilisation. En effet 2 jeunes par collège, privé pu public, entrent dans ce conseil et siègent à une assemblée à l’image de celle des élus. Les avantages sont évidents : les jeunes découvrent tout d’abord l’institution. Ensuite ils sont les porte-parole de leur établissement et peuvent ainsi faire remonter leurs préoccupations et leurs attentes directement auprès des conseillers départementaux. Enfin ils font acte de citoyenneté en prenant la parole lors des réunions d’assemblée et soumettent des propositions aux élus. Tous les deux ans une thématique est choisie pour mieux orienter les jeunes dans la compréhension de l’appareil politique et de l’exercice démocratique. Pour le mandat 2016-2018, le thème retenu est : les valeurs de la République (y a beaucoup à dire et à apprendre…).

Premier témoin de ce jour qui ne devrait pas passer inaperçu, Thomas Simonin, fondateur du poulailler bio "Picorette et Compagnie". Thomas élève ses poules pondeuses sur la musique de la flûte enchantée de Mozart. Si si c’est sérieux.

Après Brooklyn, Paris et les premières villes à ouvrir un supermarché coopératif et collaboratif, c’est au tour de Nancy de profiter bientôt de cette épicerie géré par ses clients. Charles Thomassin, qui pilote le projet de la Grande Epicerie Générale, sera notre second invité.

Des habitants de la banlieue de Nancy veulent transformer leurs pavillons de béton en bâtiments basse consommation : La clef de voûte du projet est la création d’une Société Coopérative d’Intérêts Collectifs (SCIC), CERS - Clairlieu Eco Renovation Solidaire, qui gére les réalisations, et mutualise les moyens afin de permettre à chacun, indépendamment de son âge, ou de ses revenus, de s’inscrire dans le champ de cette opération. La SCIC permet la rénovation des pavillons suivant le label BBC-Effinergie-Rénovation et garantie les résultats en terme de consommation énergétique.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.