Nous avons proposé à Philippe Frémeaux du magazine Alternatives économiques de nous conduire au pays de l’autre économie.

L'autre économie, celle qui se veut plus sociale, tout en portant des idées nouvelles, celle qui se veut plus juste en ouvrant l’accès de l’emploi à tous et toutes sans distinction de genre et celle qui a pour souci d’être respectueuse de la nature et de nos environnements de vie. Ça fait beaucoup, je vous le concède, mais ces principes sont essentiels si nous souhaitons vivre mieux et en harmonie avec les autres. C’est ainsi que près de 200 personnes, étudiants, chercheurs, acteurs du local vont débattre des enjeux de demain aux Journées de l'économie autrement, vendredi 29 et samedi 30 novembre à Dijon sur l’invitation du mensuel Alternatives Économiques

Philippe Frémeaux parlait de démocratie dans les questions actuelles récurrentes. Cet impératif de ressort démocratique à régénérer ou à renouveler nous conduit justement au département fil rouge de la semaine, à savoir le département de l’Eure.

Ici s’est construit peu-à-peu un collectif d’associations citoyennes dans la mouvance du réseau Alternatiba, le CTCE Alternatiba. CTCE pour collectif pour une transition citoyenne de l’Eure. Or ce réseau normand, eurois pour être précis, se mobilise autour des prochaines élections municipales « pour pousser les candidats aux municipales d’Evreux à s’engager publiquement en faveur de la transition dont nous avons besoin pour faire face à l’urgence climatique ». Le mouvement alterniba a embarqué beaucoup de personnes dans cette aventure démocratique et salutaire. 1200 collectifs se sont déjà mobilisés à l’image de celui d’Evreux. Par ailleurs le CTCE eurois a lancé en début de ce mois un programme de veilleurs pour la planète. Tous les 2 mois des particuliers se réunissent pour faire leur bilan carbone et se lancer des défis à partir des mesures de ce bilan. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.