Nouvelle édition dans le Var.

Et commençons par une expérience en cours de création d'un supermarché coopératif. Face à la remise en cause des circuits traditionnels de consommation, des modes de production de l'industrie agro-alimentaire et porté par l'élan de collectifs de "consomm'acteurs", selon un néologisme, des coopérateurs se regroupent pour prendre eux-mêmes en charge des surfaces de vente en accord avec les producteurs locaux et selon des règles respectueuses de l'environnement. C'est ainsi qu'est née l'association des Amis de la Coop sur Mer à Toulon. Comme très souvent à l'origine d'un tel projet, les personnes partent des difficultés à s'approvisionner en nourriture saine dont la provenance est connue et qui génère le moins d'impact néfaste sur l’environnement. Soucieux de permettre aux producteurs et agriculteurs de vendre à un juste prix et de favoriser l'accès économique à ces denrées, les initiateurs du projet toulonnais ont d'abord créé un groupement d’achat (ils sont pour l'instant 500 coopérateurs) et ils envisagent d'ouvrir une épicerie d'ici juin au cœur de Toulon, première étape avant l'ouverture d'un supermarché en 2019.

Les invités du jour

  • C'est à Seyne-sur-Mer que nous allons rejoindre Nathalie Trezza, une des fondatrices des Ateliers de l'image, association qui réunit des professionnels de l'audiovisuel qui ont fait le choix de transmettre leur technique aux scolaires et aux demandeurs d'emploi.
  • Ensuite nous nous rendront près de Flayosc, pour échanger avec Richard Frech, membre de l'espace agro-culturel de l'Usine de la Redonne.

Et aussi : la protection biologique intégrée

Jean nous apprend l'existence d'une technique de production biologique : la protection biologique intégrée. Elle est pratiquée par Pierre Venel à la Roquebrussanne. Producteur de légumes, de fruits et d'aromates, ce paysan explique sur une page dédiée le principe de cette technique très naturelle, puisqu'elle consiste à introduire massivement des insectes pour lutter contre les ravageurs des cultures légumières et fruitières. Les acariens et autres mousses blanches des serres disparaissent sous le coup de la colonisation des auxiliaires introduits dans les tunnels de production. 

Sur le site de la filière horticole du département, Florisud, vous avez un lien avec la technique éprouvée sur place.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.