Troisième journée et nous sommes toujours Bretons en Ille-et-Vilaine. La région compte près de 18 000 établissements qui participent à l'économie sociale et solidaire. Si jusqu'en 2015, ce secteur était largement demandeur, la tendance est à la régression dans ce domaine d'activités alternatives.

L'abandon des contrats aidés explique en partie ce recul de créations d'emplois. Comme nous touchons à la fin d'un mois qui fut consacré à cette économie, comme chaque novembre, la région Bretagne organise une série de journées de formation sur le principe de travailler ensemble à un projet culturel. La prochaine session aura lieu le 18 décembre au Canal, théâtre du Pays de Redon qui est la scène conventionnée pour le théâtre . L'objectif est de partager les expériences déjà menées sur le terrain entre élus, agents des collectivités, personnels des associations et équipes artistiques.
Inscrivez-vous. 

Dans ce secteur des alternatives, il existe un très bon dispositif qui fait avancer la reconnaissance professionnelle des salariés handicapés. Il s'appelle Différent et compétent en Bretagne et Véronique Brunet-Bertineaud va nous le présenter. 

Ensuite, dernier volet de notre séquence consacré au sport comme support d'éducation avec le magazine La Vie nous permettra de faire connaissance avec l'école des XV ou comment le rugby aide à lutter contre le décrochage scolaire. 

Un autre exemple d'un jeune couple qui s'est installé dans un petit coin de terroir afin de lancer une activité agricole et paysanne. Nous sommes dans le pays de Redon où Claire et Adrien ont ouvert un espace de production de plantes aromatiques bio et des tisanes sous le nom de l'amante verte. Une trentaine d'épiceries distribuent leurs produits et quelques très bonnes tables jusqu'à Paris s'approvisionnent chez eux. C'est surtout dans leur ferme que les visiteurs ont loisir de goûter aux tisanes ou de suivre la chaîne de production des infusions. Claire et Adrien ont ajouté un café-librairie à leur domaine afin de compléter les offres et la qualité de l'accueil. Par ailleurs, Claire propose un voyage sensoriel et botanique dans son jardin des saveurs. Jusqu'ici, l'histoire est cousue de fil blanc ou presque. Seulement Adrien s'est trouvé confronté à un gros problème physique avec une rupture de ménisque très invalidante, traduit plus simplement par un genou en compote. Seule solution pour lui : utiliser une machine adaptée à ses travaux. Cet outil ergonomique c'est le Toulito, un automoteur électrique développé par une entreprise française. La plateforme blueBees a mis en ligne un plan de financement qui porte pour titre "soutenez un paysan sur les rotules". C'est notre coup de pouce du jour ! Rejoignez-les aussi via Facebook. 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Carnets de campagne Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.