Il y a quelques semaines, le Labo de l’ESS publiait une étude approfondie des nouvelles formes d’emploi en partant de plusieurs constats alarmants.

Depuis 2008, le salariat ne progresse plus et sur les 25,8 millions de personnes possédant un emploi, 3,2 millions d’entre elles ont un statut précaire. Ce chiffre est corrélatif à la multiplication du travail indépendant dans lequel il faut distinguer les indépendants classiques des micro-entrepreneurs de plus en plus nombreux, bénéficiant de revenus bien plus faibles que les premiers. Une des conséquences de cet état de fait que près de 2 millions de personnes cumulent des emplois pour améliorer leur sort en raison de leurs faibles salaires ou de leurs bas revenus. Les perspectives d’avenir ne sont pas plus enthousiasmantes : 3 millions d’emplois pourraient être détruits d’ici 2025 en raison de la mutation numérique de l’économique (il faut relativiser toutefois puisque le numérique crée et va encore créer des emplois), mais surtout dans les prochaines années 4 actifs sur 10 subiront un déclassement de leur statut ou une période de chômage. C’est à partir de ces grandes données que le Labo de l’ESS a ouvert des pistes de réflexion que Françoise Bernon va restituer dans cette édition.

2 exemples dans le Nord: la nouvelle plate-forme collaborative Tipimi et le supermarché coopératif le SuperQuinquin à Lille Fives, ouverture le 1er avril

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.