Nous ouvrons une seconde semaine d'initiatives et d'entretiens inédits recueillis aux 6 coins de l'hexagone. Donc pas de départements mis en avant mais uniquement des bonnes volontés et autant de bonnes idées.

L'association e-graine née à Trappes est en train d'essaimer dans différentes villes et régions dont Lyon, Troyes, Chambéry et Bordeaux. Sur le site on peut lire cette déclaration à laquelle on ne peut que souscrire : "Nous ne pouvons pas accepter que tout le monde ne dispose pas des mêmes moyenspour comprendre les enjeux environnementaux, économiques et sociaux auxquels nous faisons face. Il n'est pas non plus acceptable que ceux qui cherchent et trouvent des solutions soient isolés et ne puissent pas les partager ou pire, se découragent".

Parfois, certains secteurs d'activités sont oubliés parce qu'ils pâtissent de préjugés et sont repoussés au second plan, je pense particulièrement aux auxiliaires parentales plus communément appelées les nounous. A Paris une association s'est créée pour aider à la professionnalisation de ces femmes. Elle s'appelle Gribouilli et est présidée par Aminata Diouf.

Ensuite nous donnerons la parole en musique à Mathis Porracchia, co-fondateur d'Echo, collectif de  jeunes compositeurs et d'étudiants du conservatoire national supérieur de musique de Lyon.

Un ascenseur social pour les nounous, bonne idée. J'en connais un autre qui fonctionne à plein régime depuis 2005 sous forme associative : l'institut Télémaque. Depuis sa création l'institut a gagné la confiance de 90 entreprises partenaires, de 1900 parrains et de 134 collèges, lycées et CFA. 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.