Pour ce dernier jour de cette éprouvante année, nous allons vous apporter, espérons-le, du réconfort avec quelques bons moments partagés depuis la rentrée de cette 15ème saison des Carnets de campagne.

Nous commençons par une initiative née à Tours avec une jeune mère de  famille qui, face au premier confinement, avait eu la bonne idée de  créer une solution de garde d’enfants innovante et solidaire. Elle s’appelle Freebulle.  

Ensuite nous vous  rapporterons le témoignage émouvant et sincère d’une future  bénéficiaire, Isabelle Hedwig, du programme Territoire Zéro Chômeur qui  va prendre racine dans le bocage bourbonnais de l’Allier.  

Il  existe un groupement d’activités dont je ne vous ai encore jamais parlé  : le Grenade. Un nom inspiré par la genèse du collectif qui se présente  comme un groupement d’entreprises alternatives en développement. Cette  histoire est mise en valeur dans la revue semestrielle Dard-Dard  («  revue qui accélère la transition, butine le local et pique les  consciences »)- https://editions\-attribut\.com/darddard/- Son numéro 3  consacré au monde d’après met en exergue ce Grenade qui voit le jour à  Lyon au milieu des années 2000. Tout commence par le rachat du fonds de  commerce d’un café-restaurant qui va prendre le nom de Court-Circuit (10  salariés) en référence à son réseau d’approvisionnement. Toujours à  Lyon le collectif ouvre cette fois en 2006 une épicerie de produits de  proximité sous le nom de l’autre côté de la rue (8 salariés) et enfin en  2015 un autre café-restaurant à Villeurbanne, le Bieristan (30  salariés). Le succès est au rendez-vous et les emplois se multiplient  plus vite que prévu. L’ensemble se structure en SCOP et favorise les  décisions partagées et l’autogestion. La vocation du groupe se précise à  travers l’intrapreneuriat, à savoir aider les membres de la coopérative  qui le souhaitent à créer de nouvelles entreprises qui seront intégrées  à l’ensemble et qui profiteront de la coopérative qui passe en 2019 en  SCIC. Aujourd’hui le Grenade regroupe 7 entreprises et prévoit  l’ouverture de 3 autres en Scop très prochainement. Pour l’instant le  Grenade annonce un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros et un réseau  de 51 salariés-associés. 

L'équipe
Thèmes associés