Pour ouvrir cette dernière séquence dans les Pyrénées-Atlantiques, je vous annonce une découverte qui me rendra moins inculte ce soir en m'endormant : le GEEV.

L'histoire de cette application dédiée aux dons d'objets et aux liens qui se tissent entre donateurs débutent à Paris. Lorsque la petite équipe à l'origine du GEEV découvre que des objets en tout genre sont abandonnés sur les trottoirs de la capitale, elle crééun groupe facebook sous le nom de "adopteunobjet". Peu de temps après, une sollicitation lyonnaise l'engage à ouvrir un groupe dans cette seconde ville. Finalement ce sont 200 groupes qui se constituent en France Métropolitaineet dans les départements d'Outre-mer. Adopte un objet a pris le nom de GEEV. L'application gratuite réunit pour le moment 190000 membres pour plus de 200000 objets qui ont transité  gratuitement d'un propriétaire à un autre ou qui sont sortis de la rue pour faire un heureux ou une heureuse. 

Derniers invités : Etienne Jalladeau, salarié d'Azia à l'origine d'un comité local pour l'épargne des jeunes, le CLEJ. A lire, l'article de Sophie Lebrun dans les pages numériques de La Vie.

Puis Sylvie Le Calvez, directrice de publication du magazine Village pour un tour de France des coups de cœur du magazine. 

La Ferme Caubraque à Baigts de Béarn

La Ferme Larrous, un exemple d'agro-écologie à l'échelle d'une ferme

L'équipe
Thèmes associés
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.