Comme le jeu des 1000 euros s’installe tout au long de la semaine en Charente-Maritime, nous faisons une première étape dans ce département avec une déchetterie pas tout à fait comme les autres.

Elle s’appelle La Matière domiciliée à Périgny. Je précise, comme le jeu retrouve le chemin des tournées, que vous pouvez nous envoyer des informations sur les initiatives et solutions qui ressortent des départements traversés. 

Dans le second temps nous accueillerons Sylvie le Calvez, directrice de publication du magazine Village dont le numéro d’automne qui sort actuellement en kiosque comporte un dossier sur la campagne terre d’accueil et d’épanouissement.

Je vous soumets un coup de pouce au profit d’une association originale qui associe sports mécaniques et non-voyants. Elle s’appelle NVDM, les non-voyants et leurs drôles de machines et on doit son existence à un passionné de sports auto frappé par la perte de la vue en 2004, Luc Costermans. Cet ancien cadre commercial belge installé dans le sud de la France a fait parler de lui en parvenant à faire inscrire pour la première un record réalisé par une personne non-voyante au Guinness Book : il s’agit d’un record de vitesse au volant d’une Lamborghini à 308km/h. En cherchant dans nos archives insondables des carnets, j’ai retrouvé trace d’une interview de Luc datée de 2009 et depuis cette date notre correspondant intrépide ne cesse de survoler en avion des territoires ou de guider des non-voyants vers des circuits automobiles. NVDM repousse les limites du possible depuis sa création en 2006 puisque son but premier « est de conjurer le sort et d’envisager l’accomplissement d’exploits insensés ». A mon sens, l’exploit le plus simple est le sourire qu’arborent ces personnes privées de la vue après avoir conduit une voiture sur le circuit de Spa (on est belge ou on ne l’est pas), d’ailleurs Alex Vizorek est un des parrains de l’association. Il ne s’agit pas d’établir des records uniquement insensés, mais de réaliser l’impensable en toute sécurité avec la complicité de partenaires auto-écoles et de propriétaires de circuits. Donc Luc lance une bouteille à la mer en interpellant les carnets avec une campagne de financement sur helloasso dans l’objectif est de financer un véhicule école dit sportif. Le compteur tourne encore un mois. 

L'équipe
Thèmes associés