Nos Carnets sont orientés vers les jeunes, jeunes entrepreneurs, adolescents aspirant à l’action d’intérêt général et aux étudiants qui ont connu une sale période.

Version entreprise, Ludovic est un des créateurs d’une nouvelle start-up dont les services sont bien utiles à une société de consommateurs avertis sur les empreintes carbone générées par les produits du quotidien. Son invention s’appelle Nouveaux-Consos

L’aide aux étudiants est celle que Sylvie a mise en place au printemps dernier à Paris sous la forme de plats suspendus. Nous nous étions entendus avec elle pour rappeler la démarche en prévision d‘une rentrée universitaire marquée par les retombées de la crise sanitaire. Et puis nous évoquerons en Charente-Maritime le projet d’éducation populaire à l’économie à destination des jeunes créé en 2019 et qui gagne en importance.

L’initiative que nous soumettait Florine date du printemps 2019. Elle s’appelait Kpa-Cité La Rochelle et elle s’appelle toujours ainsi puisque ce programme est toujours de mise. Le principe de fond est d’aider des jeunes, 16-25 ans, à tester et à développer des activités économiques par le biais de l’entrepreneuriat collectif. L’histoire de ce programme prend racine dans le Pas-de-Calais et s’inspire des coopératives jeunesses de service. A Boulogne sur Mer, les initiateurs du projet ont modélisé le principe à leur façon en s’appuyant sur une culture des communs dans l’espoir de pérenniser les actions au-delà d’un service temporaire qui se déroule principalement l’été. C’est ainsi qu’est née la coopérative « entre’coop » installée dans un tiers-lieux permettant aux jeunes de s’investir à long terme. Sur cette lancée, la coopérative de jeunes de la Rochelle a vu le jour et s’est maintenu dans la durée en offrant des prestations aux entreprises, aux collectivités et aux particuliers. Concrètement cela se traduit par des services de conciergerie, par la collecte de déchets lors de grands événements, par la conception d’objets en bois de récup ou par la constitution de l’équipe sanitaire des francofolies de la Rochelle. L’intérêt, une fois bien lancée, est que l’entreprise est gérée par les jeunes eux-mêmes qu’ils aient 16 ou 25 ans. Dans le détail Kpa-Cité La Rochelle organise également des soirées à thèmes, réalise des animations pour les enfants, possède un service de traiteur et est à l’origine d’une brigade de protection de l’environnement. Leur coopérative a pris le nom des coopains à bord, nom pertinent puisqu’à force de regretter l’héritage que nous allons transmettre à nos enfants, nous mettons en marge leur capacité d’action. Leur réponse est claire, nette et sans bavure. 

L'équipe
Thèmes associés