Pour cette rentrée les carnets sont multi-étapes avec un arrêt du côté de Vaulx-en-Velin dans une agence d’architecture.

Une agence un peu particulière à l’image de ses bureaux inspirés du principe des tiny house à la différence qu’il ne s’agit pas d’un grande roulotte posée en pleine nature, mais d’un ancien garage végétalisé qui combine lieu de vie et lieu de travail. Patrick Stefan Rheinert, architecte et concepteur d'un habitat nouveau écologique, mixte et économique à Architecture 4 Future sera le second invité de ces Carnets.

Nous passerons par la Charente comme le jeu des 1000 euros pour prendre des nouvelles de la Bulle, la monnaie locale complémentaire et tout d’abord nous faisons étape dans les Deux-Sèvres près de Parthenay dans le tiers-lieu de la Fabrik. Julien Launay, co-fondateur du tiers-lieu "La Fabrik" à Saint-Pardoux-Soutiers géré par l'association les Fabrigands est notre premier invité.

Valérie n’a pas pu s’empêcher de nous faire un bon mot en parlant de la Bulle, la monnaie locale de Charente mise en circulation en 2019 et qui est en totale ébullition dans tout le département. J’y vais de ma rime en disant que le bulle fait bien des émules. Pour cause les producteurs et commerçants qui ont adopté cette monnaie tiennent dans un répertoire de 3 pages complètes. Pour rappel la monnaie locale complémentaire est une monnaie comme son nom l’indique qui circule en complément de l’euro et qui présente plusieurs intérêts : relocaliser une partie de l’économie sur un territoire donné et limiter les fuites de capitaux. En cela elle valorise le travail des commerçants, artisans et producteurs locaux et un promeut un entrepreneuriat tout aussi local. Ecologiquement, elle favorise les circuits courts et limite là aussi les émissions de CO2. Elle favorise le lien social entre consommateurs et acteurs économiques de proximité et elle a un intérêt pédagogique en permettant à chaque citoyen de participer à la maîtrise de l’économie à l’échelle locale. Officiellement 85 monnaies locales ont été répertoriées en France d'après le rapport sur les monnaies locales réalisé par le Mouvement SOL (un laboratoire d'expérimentations monétaires) et publié en avril 2021. La bulle est donc en ébullition grâce à l’opération Déclic 16 orchestrée par la Grand Angoulême, la ville d’Angoulême, la chambre des métiers et de l’Artisanat, la CCI et la chambre d’Agriculture sous le slogan « Déclic 16 : nos achats sont nos emplois ». A disposition des usagers qui créent un compte sur www.monnaie-bulle.fr une carte sans contact et sans frais de transaction ou un QR Code. Le client qui dispose d’un compte scanne le code et paie directement en bulle.

L'équipe
Thèmes associés