Certains organismes demeurent discrets, alors qu’ils devraient davantage se faire connaître auprès du public..

Et en particulier avec l’U.N.ADERE, se faire connaître auprès des associations qui sont les premières bénéficiaires de cette centrale de référencement. Avec un volume d’achat de 160 millions d’euros négociés en 2020, cette centrale a pu proposer du matériel, des services et des produits alimentaires aux prix les plus bas pour contrer l’appauvrissement des associations touchées par la crise. Ce sera le dossier des carnets dans la deuxième partie de cette édition. 

Mais d’abord nous mettons les mains dans la farine en Indre-et-Loire. 1er invité de ces Carnets, Claude Raimbert, maître-artisan meunier de la Minoterie Raimbert en Indre-et-Loire.

Le bénévolat produit de belles choses qui répondent au besoin d’une part d’être ensemble et de partager des activités communes et d’autre part de rendre un service à la planète. Pour la première version du vivre ensemble, c’est Plessé, commune de Loire Atlantique, qui donne l’exemple. Nous sommes au sud-est de Redon dans un bourg de 5000 habitants qui s’est inventé la Distri'. Si la devanture du lieu ne paie pas de mine, les services à l’intérieur sont innombrables : sur la façade, des inscriptions donnent déjà une idée des activités sur place : atelier mécanique auto et vélo, bar, bouquinerie, cantine et librairie. Créée par une association héritière de l’éducation populaire, La Distri' est ouverte à toutes et tous moyennant une adhésion à prix libre, laquelle invite les adhérents à être actifs pour tenir le bar, cuisiner ou accompagner des chantiers mécaniques. On apprécie tout particulièrement l’atelier de sérigraphies, de linogravures et de photos qui est juste au-dessus de la librairie. 

Le deuxième exemple, cette fois au nom d’une planète propre, est l’association Echo-Mer créée en 2001 à La Rochelle par le navigateur David Beaulieu. A la fois portée par des missions pédagogiques et entrepreneuriales, l’écho mer revalorise les matières issues du nautisme en les transformant en sacs, baluchons et porte-documents avec l’aide d’un Esat et d’un atelier pénitentiaire. Par ailleurs l’association mène régulièrement des opérations de nettoyage des bassins du vieux port de La Rochelle. 

L'équipe
Thèmes associés