Nous ouvrons la dernière page de la saison des Carnets de campagne avant une parenthèse estivale.

Les carnets reprendront leurs traversées  des initiatives et des solutions qui changent la vie dès les premiers  jours de septembre. D’ici là vous pouvez continuer à nous écrire, à nous  faire part de vos réalisations ou des projets que vous portez à bout de  bras. 

Pour boucler les programmes de la 15ème saison des carnets, je  vous soumets un outil web bien fait et plutôt pratique lorsque vous  cherchez à acquérir un produit : Le Même en Local vous donne les  alternatives locales aux offres qui garnissent la toile en provenance de  tous les horizons. 

Et puis nous nous arrêterons sur le défi de création  de 2000 épiceries associatives lancé par mon épi et le mouvement  citoyen Bouge ton coq. Un dossier complet est publié à ce sujet dans le  dernier numéro du Magazine Village

Je  souhaite vous faire connaître une association qui peine à mettre en  œuvre les missions qu’elle mène depuis sa création en 2012. Il s’agit de Futur au Présent, créée par des travailleurs sociaux sénégalais et  français aux côtés d’un enseignant chercheur. Elle intervient dans les  principales villes du Sénégal dont Ziguinchor, capitale de la Casamance  et également dans des villes françaises. Son objectif est de lutter  contre la pauvreté et les inégalités et ses efforts sont principalement  tournés vers les enfants (enfants en situation de travail précoce,  mineurs en prison, mineurs ouest-africains non accompagnés en France et  vers les jeunes porteurs de projets). Le programme qui nécessite le plus  de mobilisation et de fonds est le programme éducation au présent. Or  les animateurs de l’association ont compris qu’on ne peut pas agir sur  l’éducation en favorisant seulement l’accès à la scolarité, parce que «  pour réussir à l’école, ça passe aussi par manger à sa faim, être en  bonne santé et habiter dans un logement salubre ». Or, au Sénégal, ces  conditions ne sont pas vraiment réunies : 24% de la population urbaine  n’a pas accès à l’électricité et 48% de la population rurale. A  Ziguinchor en Casamance, plus de 68% des enfants sont en situation  d’anémie. C’est pour ces raisons que Futur au Présent a développé une  approche globale en agissant sur les facteurs de pauvreté en même que  l’accès à la scolarité. En 2016 l’association a créé la maison de  l’éducation à Ziguinchor qui accueille 120 filles âgées de 6 à 14 ans,  des petites filles et adolescentes qui étaient pour la plupart déjà  exploitées au travail. L’équipe des éducateurs et éducatrices sur  place mène de front le renforcement des savoirs de base et des  activités culturelles et sportives. Un suivi médical régulier est  effectué chez ces enfants et l’association intervient aussi dans  l’amélioration des conditions matérielles de vie des familles. Pour  faire connaître la portée de son combat l’association vient d’initier  une campagne d’information et lance un appel aux dons jusqu’au 7  juillet, journée mondiale de l’enfant africain. Cet appel est justifié  par la situation financière des associations causée par la crise et par  la nécessité de pérenniser ce type d’action.    

L'équipe
Thèmes associés