Les Victoires de la Musique
Les Victoires de la Musique © Les Victoires de la Musique / Les Victoires de la Musique

Nous écoutons aujourd'hui les Révélations lyriques des Victoires de la Musique Classique :

Julien Behr, ténor

Sabine Devieilhe, soprano

Florian Sempey, baryton

Vidéo de cet enregistrement de leurs prestations du 10 janvier dernier dans le Salon d'honneur de l'Hôtel des Invalides, sur le site des Victoires de la Musique où le vote est ouvert jusqu'au 17 février à 20h. Vote par audiotel : 0892 68 22 33 (0,34 euros la minute + coûts opérateurs)



programmation musicale :

Giuseppe Verdi / orchestration Luciano Berio : Brindisi (Toast)

Rolando Villazon, ténor

Orchestra Teatro Regio Torino

direction : Gianandrea Noseda

DEUTSCHE GRAMMOPHON 477 9460. p c 2012

titre du CD : Giuseppe Verdi - A Musical Journey

Giuseppe Verdi : La Traviata : "Lunge da lei... De'miei bollenti spiriti" ("Loin d'elle il n'est point de joie... Elle modère du sourire rassurant de l'amour"

Julien Behr, ténor (Alfredo); Alphonse Cemin, piano

HORS COMMERCE - Enregistrement de concert Révélations des Victoires de la Musique Classique

Paris, 10/I/2013

Piotr Ilyitch Tchaïkovski : "Kuda, kuda vy udalilis" (Où vous êtes-vous enfuies, belles années de ma jeunesse)

Julien Behr, ténor (Lenski); Alphonse Cemin, piano

HORS COMMERCE - Enregistrement de concert Révélations des Victoires de la Musique Classique

Paris, 10/I/2013

Franz Lehar : Le Pays du sourire : "Je t'ai donné mon coeur"

Julien Behr, ténor (le Prince Sou-Chong); Alphonse Cemin, piano

HORS COMMERCE - Enregistrement de concert Révélations des Victoires de la Musique Classique

Paris, 10/I/2013

Léo Delibes : Lakmé : Air des clochettes "Où va la jeune Hindoue"

Sabine Devieilhe, soprano (Lakmé); Mathieu Pordoy, piano

HORS COMMERCE - Enregistrement de concert Révélations des Victoires de la Musique Classique

Paris, 10/I/2013

Wolfgang Amadeus Mozart : La Flûte enchantée : "Der Hölle Rache" ("La rage de l'enfer bouillonne dans mon coeur")

Sabine Devieilhe, soprano (la Reine de la Nuit); Mathieu Pordoy, piano

HORS COMMERCE - Enregistrement de concert Révélations des Victoires de la Musique Classique

Paris, 10/I/2013

Francis Poulenc : des 2 Poèmes de Louis Aragon : n°2 - Fêtes galantes

Sabine Devieilhe, soprano; Mathieu Pordoy, piano

HORS COMMERCE - Enregistrement de concert Révélations des Victoires de la Musique Classique

Paris, 10/I/2013

Wolfgang Amadeus Mozart : La Flûte enchantée : "Papagena, Papagena"

Florian Sempey, baryton (Papageno); Françoise Ferrand, piano

HORS COMMERCE - Enregistrement de concert Révélations des Victoires de la Musique Classique

Paris, 10/I/2013

Charles Gounod : Faust : "Avant de quitter ces lieux"

Florian Sempey, baryton (Valentin); Françoise Ferrand, piano

HORS COMMERCE - Enregistrement de concert Révélations des Victoires de la Musique Classique

Paris, 10/I/2013

Gioacchino Rossini : Le Barbier de Séville : "La ran la le ra, la ran la la, Largo al factotum" (... "Place au factotum de la ville")

Florian Sempey, baryton (Figaro); Françoise Ferrand, piano

HORS COMMERCE - Enregistrement de concert Révélations des Victoires de la Musique Classique

Paris, 10/I/2013

Quelques mots sur les Révélations :

Les Victoires de la Musique Classique 2013
Les Victoires de la Musique Classique 2013 © Les Victoires de la Musique / Les Victoires de la Musique
Julien Behr
Julien Behr © ® Eric Mercier / ® Eric Mercier

Julien Behr, ténor

Né à Lyon le 9 octobre 1982, Julien Behr entre dès l'âge de 6 ans à la Maîtrise de la Primatiale Saint Jean. Plus tard, déjà Titulaire d'un Master de Droit des Affaires, il choisit de se consacrer entièrement à sa vocation musicale et achève ses études d'art lyrique au CNSMD de Lyon avec un 1er Prix, en 2010. Il travaille depuis avec Cécile de Boever. Dès 2009, il fait ses débuts au Festival d'Aix-en-Provence dans le rôle titre d'Orphée aux Enfers d’Offenbach .

Depuis, il s’est notamment produit dans des opéras de Mozart : La Flûte Enchantée (Tamino), Idomeneo (Arbace) notamment au Mozartwoche à Salzbourg, Cosi fan Tutte (Ferrando). On a pu l’entendre aussi dans Abu Hassan de Weber (rôle titre) à l’Opéra de Besançon, Aci and Galatea de Haendel (Aci) à Aix-en-Provence et au Teatro La Fenice, Les Contes d'Hoffmann d’Offenbach (Nathanael) au Theater an der Wien. En concert, il s'est produit avec des orchestres tels que Les Musiciens du Louvre Grenoble, Les Arts Florissants, l'Orchestre des Pays de Savoie, le BBC Symphony Orchestra à Londres, le Mozarteumorchester à Salzbourg, l'Akademie für Alte Musik à Berlin, sous la baguette de chefs d'orchestre tels que Peter Csaba, René Jacobs, Marc Minkowski, Josep Pons, Jérémie Rhorer et Bernard Tétu. Cette saison, il est Ferrando à l'Opéra national de Lorraine (Cosi fan Tutte ), Camille à l'Opéra d'Avignon (La Veuve Joyeuse de Franz Lehar ), Antonin à l'Opéra Comique (Ciboulette de Reynaldo Hahn) et Tamino à l'Opéra national de Bordeaux (La Flûte Enchantée ).

Prix et distinctions :

  • Révélation Classique de l’ADAMI (2009)

  • 1er Prix du CNSMD de Lyon (2010)


Sabine Devieilhe
Sabine Devieilhe © ® Jensupaph / ® Jensupaph

Sabine Devieilhe, soprano

Née à Caen le 12 décembre 1985, Sabine Devieilhe étudie le violoncelle et la musicologie, puis entre au Conservatoire de Paris dans la classe de chant de Pierre Mervant. Elle est rapidement invitée par des ensembles tels que Pygmalion (Raphaël Pichon), Les Cris de Paris (Geoffroy Jourdain), La Grande Ecurie & La Chambre du Roy (Jean-Claude Malgoire), Les Ambassadeurs (Alexis Kossenko) ;__ l’Orchestre National d’Île de France, direction David Levi ; l’Orchestre de Paris, les Solistes de l’Orchestre National de Montpellier; Les Arts Florissants, direction Jonathan Cohen.

Tout récemment elle a interprété Amina dans La Sonnambula de Donizetti, avec l’Atelier Lyrique de Tourcoing ; Serpetta de La Finta Giardiniera de Mozart au Festival d’Aix-en-Provence ; Lakmé à Montpellier et La Folie dans Platée de Rameau, avec Jean-Claude Malgoire. Parmi ses projets pour 2012-13 : reprise de La Finta Giardiniera au Luxembourg ; débuts dans La Reine de la nuit de La Flûte Enchantée de Mozart à l’Opéra National de Lyon. En 2013-14 : elle retourne à Lyon pour Constance des Dialogues des Carmélites de Poulenc, et fait ses débuts à l’Opéra Comique dans Lakmé , à l’Opéra National de Paris dans La Reine de la Nuit et à La Monnaie de Bruxelles dans Euridyce d’Orphée et Euridyce de Gluck….

Prix et distinctions :

  • 1er Prix Tremplin Jeunes Talents d'Auray (2006)
  • Lauréate du Concours des S'sentiels de Nantes (2009)
  • 1er Prix à l’unanimité avec les félicitations du jury du CNSMD de Paris (2011)
  • Révélation Classique de l'ADAMI (2011)


Florian Sempey
Florian Sempey © ® Jean-Pierre Ronnay / ® Jean-Pierre Ronnay

Florian Sempey, baryton

En 2012-2013, Florian Sempey , membre de l'Atelier Lyrique de l'Opéra National, est Figaro dans Le Barbier de Séville de Rossini à l'Opéra de Bordeaux (également Papageno – La Flûte Enchantée de Mozart) et à l'Opéra de St-Etienne (où il est aussi le Chef Touranien et le Hérault – Le Mage de Massenet). Il est encore Enée dans Didon et Enée de Purcell à Compiègne et Bordeaux. En concert, il se produit avec l'Atelier Lyrique, et est convié par les Musiciens du Louvre de Marc Minkowski pour leur soirée anniversaire à la salle Pleyel. En 2014, il sera entre autres Valentin, de Faust de Gounod à Amsterdam – Opéra des Pays-Bas.

Né le 29 janvier 1988 à Sainte-Foy La Grande, Florian Sempey entre en 2004 au Conservatoire de Libourne dans la classe de chant de Françoise Detchenique tout en continuant le piano avec Alain Perez. Après des études de musicologie, il entre en 2007 au CNR de Bordeaux (classe de Maryse Castets) et obtient son Diplôme d’Etudes Musicales, mention très bien. Il fait ses débuts à l'Opéra de Bordeaux en 2010 dans les rôles de Papageno, puis de Moralès dans Carmen de Bizet… A l'Opéra de Paris, il est Marullo dans Rigoletto de Verdi (Opéra Bastille), et dans le cadre de l'Atelier Lyrique, il est Mr Jones et Mr Easter pour des extraits de Street Scenes de Kurt Weill (Amphithéâtre Bastille), ainsi que Ramiro dans L'Heure Espagnole de Ravel (Théâtre Impérial de Compiègne) et Nardo dans la Finta Giardinera de Mozart (MC93 de Bobigny).

Prix et distinctions :

  • 1er Prix Opéra & Prix du public du Concours de Chant des Amis du Grand Théâtre National de Bordeaux (2008)

  • Finaliste du concours S’sentiels de Nantes (2009)

  • Prix Carpeaux de l'Opéra Garnier (2012)

    Evénement(s) lié(s)

Les Victoires de la musique classique 2013

Les liens

Les Victoires de la Musique

Les grands concerts de Radio France présentés par Frédéric Lodéonle dimanche après les informations de 21h

Plaisirs d'amour par Frédéric Lodéonsur France Musique, le samedi de 14h à 16h

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.