Angela Merkel et Nicolas Sarkozy
Angela Merkel et Nicolas Sarkozy © Sebastian Zwez

Les déclarations de certains élus socialistes qualifiées de « dérive stupide aux relents germanophobes », c’est l’accusation très virulente portée par François Fillon hier, qui demande à François Hollande d’y mettre fin immédiatement.

Mais depuis l’après-guerre, les présidents français de droite comme de gauche ont entretenu une relation bien particulière avec l'Allemagne.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.