Cette saison, plein feu sur les femmes meurtrières ... En ce premier épisode, vous avez rendez-vous avec Natalie, l'héroïne de "En lettres de feu".

Femme avec pistolet à laser
Femme avec pistolet à laser © Getty / Lotus Carroll / EyeEm

Celle qui lance le cocktail Molotov s'appelle Natalie

Des tireurs éloignés l’avaient prise pour cible, mais un groupe d’une dizaine d’hommes avaient rampé hors de son champ de vision. Le cocktail Molotov avait explosé sur eux, le verre s’était brisé et les projections d’essence s’étaient embrasées. Maintenant, ils se tordaient et hurlaient et s’agitaient furieusement pour éteindre les flammes. Grâce à cette lumière soudaine, elle put voir non seulement les hommes qui brûlaient, mais aussi tous ceux qui étaient derrière, des yeux qui scintillaient dans les ténèbres, des formes indiscernables, une horde qui s’étendait jusqu’à l’horizon, un monstre qui ne cessait d’arriver, et au lieu d’aller soigner les blessés, elle épaula son fusil et leur tira dessus, profitant de la lumière émise par leurs frères qui brûlaient.

Natalie, c’est la femme de l’agent Cooper, qui depuis deux tomes tente de raccommoder les humains normaux et les Brillants, les 1% de la population humaine plus intelligents, plus doués que les autres. Et depuis deux tomes dans ce futur proche et incertain, ou Brillants et Normaux tentent d’éviter la guerre de civilisation que désirent dans chacun des camps, des factions déviantes…En lettres de feu est le 3e volet de la trilogie des Brillants, toujours entre espoirs et destructions…

Derrière la vitre, la ville défilait. Le même New York qu’il avait visité des dizaines de fois et pourtant, tout était différent. Tout était soumis à une tension désagréable, à une fébrilité nerveuse. L’Amérique était capable d’encaisser un coup, mais l’année précédente se résumait à une série d’uppercuts magistraux. L’explosion de la bourse en mars, qui avait fait plus d’un millier de morts. Des terroristes Brillants qui avaient pris le contrôle de Tulsa, Fresno et Cleveland, laquelle avait intégralement brulé suite aux émeutes. La destruction de la Maison Blanche et le massacre de 75 000 soldats. Sans parler de la dislocation de l’ordre social : fermeture de marchés financiers, services de base démantelés, méfiance accrue envers le gouvernement, violences tribales croissantes…

Il y aura un combat final…un apocalypse, ou presque, dans lequel meurent des innocents, et l’innocence elle-même, ou en tous cas les dernières traces d’innocence de l’Amérique...Natalie était innocente, elle ne l’est plus…

Ça avait l’air si évident, dans la cuisine, en parlant avec son ex. Lui expliquer qu’elle voulait prendre part à la bataille. Elle s’était imaginée au milieu d’une rangée de soldats, des guerriers. Expérimentés, calmes, déterminés. C’est en allant au bunker qu’elle avait compris que ce serait différent. Le complexe souterrain était composé d’une série de gymnases avec des lits superposés. Comme les abris antiaériens qu’elle avait vus dans des vieux films, mais plus propres et mieux éclairés et principalement remplis d’enfants. Les sons faisaient des échos sur les murs nus, les parents cajolaient les enfants qui pleuraient et s’accrochaient à eux, multipliaient les promesses et essayaient de faire bonne figure…

En lettres de feu, 3e tome des Brillants, de Marcus Sakey, est publié par Gallimard, dans la collection "Série noire"

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.