Cette semaine, on glisse dans son sac en cuir de lama Condor, de Caryl Férey. Et voici pourquoi.

Cary Ferey
Cary Ferey © AFP

Un gamin de 14 ans, mort d’overdose, c’est à peine une ligne dans un journal chilien. Surtout si le gamin vient de la Victoria, quartier déshérité de Santiago de Chili. Bref, un dossier à classer d’urgence pour la police. Mais face à cette inertie, ils sont une poignée à résister, à vouloir connaitre la vérité sur la mort d’Enrique.

Stefano, vieux projectionniste, Esteban, l’avocat dilettante, et Gabriela, la journaliste mapuche vont remonter jusqu’à la source. Une source d’eau saumâtre. Derrière le trafic de coke, derrière les apparences policées de la démocratie chilienne, ils vont découvrir comment le pays a recyclé les assassins de la dictature, les soldats de Pinochet. Et ils vont y laisser des plumes. Et même plus.

Merci à Laetitia Gayet pour les lectures.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.