Enregistrer le bruit des vagues et le transformer en musique ? C'est le pari réussi de Molécule, producteur éclectique qui nous embarque pour un voyage musical au cœur du spot de surf Nazaré, au Portugal.

Molécule : "Je cherche des endroits où la nature est dominante". Ici aux Transmusicales de 2016
Molécule : "Je cherche des endroits où la nature est dominante". Ici aux Transmusicales de 2016 © AFP / Martin Bertrand / Hans Lucas

Voyager c'est des souvenirs, des photos, des vidéos, mais également des sons. C'est cet univers de bruits terrestres qui a porté Romain Delahaye, alias Molécule, aux quatre coins du monde. 

Les expéditions de field-recording, littéralement "enregistrements de terrain", de cet artiste classe 1979 deviennent des morceaux musicaux atypiques. 

Pour son dernier projet, il a affronté l'immensité des vagues du Portugal aux côtés des surfeurs expérimentes. Ses prises de son ont créé Nazare, EP sorti en 2020 sur Ed Banger, qui nous plonge dans les eaux atlantiques et les émotions de l'artiste.  

Il m'arrive encore de me réveiller la nuit en sueur en pensant à ces vagues

Capturer les bruits de la nature

Molécule voyage, Molécule écoute, Molécule enregistre. Ainsi, il capture des sonores purs et des vibrations naturelles qui nous font voyager musicalement. 

Ecouter des gens ou écouter la nature c'est pas la même chose: la nature nous remet à notre petite place. On dialogue pas avec elle, on l'écoute. 

En 2015, ce DJ atypique suit un rêve d'enfant et se retrouve dans l'Atlantique du Nord. Pris dans la tempête, avec des vents jusqu'à 130 km/h, il reconstitue un studio à bord d'un chalutier. Et il arrive à transformer cette ambiance apocalyptique en morceaux musicaux :60° 43' Nord

Ses aventures l'ont amenée jusqu'au Groenland pour enregistrer ces bruits qui passent souvent inaperçus: la banquise qui craque, les frottements sous les bordures, les iceberg qui explosent. Comme toujours, Molécule part à l'aventure sans trop de précaution...ou presque.  

J’ai toujours une petite bouteille de whisky au fond de ma valise.

Le micro dans une main et un fusil dans l'autre, Molécule va affronter différents périples dans le froid des Inuits pour produire dix titres. Ce mélange d'électro et de sonorités naturelles compose son album -22.7°C, titré inspiré de la température la plus basse vécue par le compositeur en plein hiver polaire. 

La lecture de Molécule 

Commença une conversion, qui, comme l'indique l'étymologie latine du mot, était un retour au plus profond de mon être. [...] En vérité, je me découvrais dans l'euphorie d'être biologiquement et mieux encore, profondément libéré de toute inquiétude existentielle - soudain comme relié au bien et au mal que dispense la nature, débarrassé de la notion de faute, de péché originel que ma religion m'avait inculqué. Je vivais, en ce pôle cruel, un Eden,avec des populations qui en avaient, par leurs mythes métaphoriques et leur stupéfiante fraternité avec le monde animal, profondément conscience. En ces hommes, j'apprenais à rencontrer l'Adam Kadmon des Kabbalites, l'homme originel, l'homme total qui vit dans la communion primordiale avec la nature, le microcosme qui trouve son reflet et sa vie dans le macrocosme. 

Jean Malaurie - Terre Mère

Le message de Molécule 

Ecoutez et laissez ouvertes toutes les portes. 

La vie sur les routes: le témoignage de Nicolas 

Nicolas part sur la route de la Paris-Dakar à travers le Maroc, la Mauritanie, le Mali et la Côte d'Ivoire. Arrivé en Afrique, il reçoit la nouvelle de la mort de son père. Son voyage prend donc une tournure différente, plus spirituelle et profonde. Chacun sa route s'invite dans ses pensées et voyage avec lui. 

Appel à témoignages : cartes postales sonores

Chacun sa route est à la recherche de témoignages de gens qui ont vécu un voyage particulier, une fugue, un faux départ, une évasion. Envoyez-nous vos récits ou vos idées à l'adresse: elodie.font@radiofrance.com

Réagissez, commentez et posez vos questions sur l'application de France Inter ou sur Twitter

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.