La styliste agnès b. retrace sa carrière faite de vêtements, de cosmétiques mais surtout de voyages et de rencontres. Du Maroc à l'Espagne en passant par le Japon, elle nous raconte comment découvrir le monde par l'art.

La styliste Agnès Troublé pendant le défilé de la collection Prêt-à-Porter Femme "Agnes B Printemps-Été 2020" à Paris, septembre 2019.
La styliste Agnès Troublé pendant le défilé de la collection Prêt-à-Porter Femme "Agnes B Printemps-Été 2020" à Paris, septembre 2019. © AFP / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Sa réputation la précède et son nom d'art la définit plus que celui de sa naissance. Ainsi Agnès Troublé est devenue agnès b., icône de la mode française depuis plus de 40 ans. Elle explique sa passion artistique par une simple façon d'être: 

Ma nature est réceptive à la beauté. 

Sa marque homonyme naît en 1973 et acquiert une certaine renommée quelques années plus tard grâce à la création du cardigan à pression. Pourtant, agnès b. n'aime pas le mot "créatrice": elle préfère se définir en tant que "styliste". Mais où puise-t-elle son inspiration? Tout d'abord de ses expériences autour du globe: 

Le voyage pour moi est une rencontre. Comme celle avec un guide, il y a 25 ans, au Maroc: on a passé ensemble seulement quelques jours, pourtant il me manque. 

Influencée par ses aventures, elle crée aussi des collections inspirées par l'Afrique dans les années 2000, tout en restant une des plus ferventes figures du "made in France". C'est d'ailleurs ce qui la rend célèbre en Asie et notamment au Japon, où la marque agnès b. a débarqué en 1981, et en Chine, qui compte 15 boutiques.  

A 78 ans, elle n'arrête pas de créer. On peut la surprendre dans la rue en train de prendre une photo pour trouver l'inspiration ou dans un train, crayon à la main, penchée sur un dessin d'un nouveau t-shirt. 

La création c'est laisser l'imagination s'envoler. Je rattrape les idées au vol. 

Le message d'Agnès B.

Suis ta route à toi, avec ce que tu aimes faire! 

La vie sur les routes: le témoignage de Nicolas

La Paris-Dakar est un rêve pour beaucoup et elle est devenue réalité pour Nicolas. Il nous embarque pour un road-trip entre les routes sablées du Sahara Occidental jusqu'à la frontière mauritanienne. 

Appel à témoignages : cartes postales sonores 

Chacun sa route est à la recherche de témoignages de gens qui ont vécu un voyage particulier, une fugue, un faux départ, une évasion. Envoyez-nous vos récits ou vos idées à l'adresse: elodie.font@radiofrance.com

Réagissez, commentez et posez vos questions sur l'application de France Inter, sur Twitter ou sur le compte Instagram de l'émission.  

Les invités
  • Agnès BStyliste, collectionneuse d’art contemporain
L'équipe
Contact