Genre et environnement : quelles définitions ? quelles relations ? quels enjeux ? Les deux notions nous interpellent chaque jour dans notre actualité et notre quotidien. Sandra Laugier, professeure de philosophie à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, tente de nous éclairer au micro d'Elodie Font.

Réfléchir les liens entre genre et environnement avec Sandra Laugier
Réfléchir les liens entre genre et environnement avec Sandra Laugier © Getty / Westend61

Après douze années d'enseignement à l'Université de Picardie Jules Verne, Sandra Laugier a été nommée en 2010 Professeure de philosophie de classe exceptionnelle à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne où elle s'intéresse plus particulièrement à la philosophie contemporaine nord-américaine, à celle relative au langage ordinaire, à la philosophie morale et politique, et surtout aux études de genre et de la culture populaire.

Elle a à cet effet publié de nombreux ouvrages tels que Recommencer la philosophie : la philosophie américaine aujourd'hui (nouvelle édition augmentée chez Vrin en 2014), Du réel à l'ordinaire ; quelle philosophie du langage aujourd'hui ? (1999, traduit en anglais, The University of Chicago Press, 2013), Qu'est-ce que le care ? (avec Patricia Paperman et Pascale Molinier, 2009), Pourquoi désobéir en démocratie ? (avec Albert Ogien en 2010 à La Découverte en 2010) ou encore Nos vies en séries (Paris, Climats, 2019).

Cette auteure prolifique ne s'est pas arrêtée là et oeuvre activement à la diffusion de ses réflexions dans le monde à travers de multiples conférences et invitations dans de prestigieuses institutions universitaires.

Au croisement du genre et de l'environnement

Il y a l'individu, il y a le vivant, il y a une autre manière de repenser la société pour modifier les rapports entre ces deux entités. 

On parle donc beaucoup de théorie du "care" et de vulnérabilité à l'orée de notre actualité. Autrement dit comment nous devons prendre soin de notre environnement, des liens qui nous unissent.

Et puis il y a la désobéissance civile qui intervient parmi ce paysage de réflexions et de théories ; une désobéissance active, pacifique et dynamique qui cherche à bousculer nos frontières de genre et d'environnement, qui cherche à impulser de nouvelles interactions plus respectueuses et solidaires.

Enfin, il y a l'écoféminisme né de la fusion de ces deux concepts : un terme façonné en 1972 par Françoise d'Eaubonne qui rappelait à la base les accès inégaux des femmes à la biodiversité, à l'eau et à l'air de qualité. L'écoféminisme, c'est l'imbrication de la pensée féministe avec les enjeux écologiques.

Bref au croisement du genre et de l'environnement, il y a tous ces thèmes effervescents.

Chronique

Valère Corréard, directeur du média spécialisé sur la transition écologique ID (L’Info Durable) : Ecotourisme

Pour participer 

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, Twitter, et au 01 45 24 7000, nos invités répondent en direct à vos interrogations.  
►►► Envoyez-nous via les réseaux sociaux et par mail vos questions et vos réactions.

Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.