À 34 ans, Olivier Rousteing est déjà une étoile de la mode française. Si son talent l'a porté au sommet de la maison Balmain, ses origines inconnues l'ont fait voyager à travers son passé.

Olivier Rousteing défile lors du défilé Balmain Menswear printemps/été 2018 dans le cadre de la Paris Fashion Week, juin 2017
Olivier Rousteing défile lors du défilé Balmain Menswear printemps/été 2018 dans le cadre de la Paris Fashion Week, juin 2017 © Getty / Antonio de Moraes Barros Filho / Contributeur

Le 5 juillet 2020, Olivier Rousteing lance le "Balmain sur Seine", premier défilé digital depuis la pandémie sur son compte Instagram, depuis une péniche parisienne. Il fête ainsi les 75 ans de la couture française Balmain, dont il est directeur artistique depuis ses 25 ans. 

Pourtant, ce Wonder Boy de la mode n'arrive pas à s'épanouir totalement dans un milieu à forte dominante blanche et bourgeoise.  Une question biologique le hante depuis son adolescence : qui sont ses vrais parents ? 

J’ai passé 30 ans de ma vie sans comprendre l’origine de mon visage.

Voyage aux sources 

Olivier Rousteing est né sous X le 13 septembre 1985. Malgré la bonne intégration dans sa famille d'adoption depuis qu'il a un mois, il questionne ses origines. 

Vous avez besoin de savoir que vous n’êtes pas juste tombé du ciel.

Adolescent, il entreprend ses premiers recherches mais elles n'aboutissent pas. À trente ans, il reprend ses recherches et s'adresse au Centre national pour l'accès aux origines personnelles (CNAOP). 

L'enfant prodige de la maison Balmain découvre que sa mère est somalienne et avait quatorze ans lors de sa naissance alors que son père, plus âgé de onze ans, est éthiopien. 

Je rêve d'aller dans ces deux pays.

Comment un enfant né sous X reconstitue-t-il ses origines ? Le documentaire Wonder Boy, réalisé par Anissa Bonnefont et diffusé sur MyCanal en octobre 2019, répond à cette question.  

Wonder Boys figure dans la sélection pour "le meilleur film documentaire" aux Césars 2020. Il remporte en mai 2020 le prix spécial du jury du Festival du film de Tribeca. 

La lecture d'Olivier Rousteing 

Un extrait de la chanson de Jean Jacques Goldman Là-bas

Là-bas   

Tout est neuf et tout est sauvage  

Libre continent sans grillage   

Ici, nos rêves sont étroits   

C’est pour ça que j’irai là-bas

Le message d'Olivier Rousteing

Le plus long des chemins c'est de découvrir qui on est mais c'est aussi le plus important.

Appel à témoignages : cartes postales sonores 

Chacun sa route est à la recherche de témoignages de gens qui ont vécu un voyage particulier, une fugue, un faux départ, une évasion. Envoyez-nous vos récits ou vos idées à l'adresse : elodie.font@radiofrance.com

Réagissez, commentez et posez vos questions sur l'application de France Inter, sur Twitter ou sur le compte Instagram de l'émission.

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.