Il plante, il sème, il récolte et il cultive les bonnes idées de jardinage avec son récent ouvrage "Jardinier urbain. 50 leçons de jardinage facile et ludique pour les citadins" paru aux éditions Marabout. Le journaliste Thibaut Schepman nous offre tous ses conseils les plus pratiques au micro de "Chacun sa route".

Jardiner en ville pour célébrer le vivant avec Thibaut Schepman
Jardiner en ville pour célébrer le vivant avec Thibaut Schepman © Getty / George Pachantouris

Biner les "Bons Plants"

Thibaut Schepman, journaliste spécialisé dans l'écologie, anime le podcast "Bons Plants" qui est consacré au jardinage et à l'agriculture en ville.

Depuis 10 ans, il collabore avec différents médias (Radio Nova, La Revue dessinée, Les Jours, L'Equipe Magazine, France 3, etc.) mais il a surtout dirigé la rubrique "Planète" pour Rue89 et a été le rédacteur en chef adjoint de Terra eco.

En outre, il a mené plusieurs enquêtes, des abattoirs au business d'un nutritionniste en passant par les pelouses synthétiques.

Récolter les bonnes idées

Avec ses 50 leçons pratiques et ludiques, Thibaut Schepman prolonge ses podcasts à l'écrit. Jardiner sans grand espace vert devient possible : il suffit de se transformer en jardinier urbain, sensible aux êtres vivants qui l'entourent et aux écosystèmes citadins.

Quand l'auteur se rend compte de l'absence d'ouvrage sur le jardinage en ville, il retrousse ses manches et se lance dans la publication de ses conseils tout d'abord audio. Pas d'espacement et peu de terre : il n'en a que faire et propose des alternatives écologiques et faciles à base de marcs de café, de composts et de recyclage. 

Par ailleurs, le jardinage en ville permet de tisser des liens avec ses voisin.e.s : partage et bonne humeur irriguent autant les plantations que les interactions pour pallier le "déficit de nature" - in extenso de contacts humains.

Enfin, le jardinier urbain déploie ses sens pour mieux s'imprégner de l'environnement naturel parfois dissimulé dans nos villes. Il est un atout de la préservation de la biodiversité en aménageant notamment des nichoirs, des petits écosystèmes, etc.

A noter : les fleurs de glycine sont comestibles mais le reste de la plante est toxique.

Et vous, comment jardinez-vous en ville ?

Pour participer

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, Twitter, et au 01 45 24 7000, nos invités répondent en direct à vos interrogations.  
►►► Envoyez-nous via les réseaux sociaux et par mail vos questions et vos réactions.

Chronique

Gilles Luneau de "We Demain" : Le circuit court alimentaire

Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.