Un invité vient partager les livres de son enfance, adolescence, âge adulte, et son livre de l'été ! Un portrait littéraire à travers les livres qui ont marqué sa vie...

Abdellah Taïa - 2012
Abdellah Taïa - 2012 © AFP / ULF ANDERSEN / Aurimages

Abdellah Taïa, écrivain marocain d'expression française... vous raconte les livres de sa vie et son coup de cœur de l'été !

Les livres de sa vie

Chapitre 1, l'enfance :

  • "La voix de la nuit"... ce n'est pas un livre, c'est la voix de ma tante Massaouda, vieille, qui nous racontait des histoires la nuit. Moi, au milieu de mes soeurs."La voix de ma tante est celle qu'on retrouve dans tous mes livres"

Chapitre 2, l'adolescence :

  • Vienne la nuit de Naguib Mahfouz (1949, traduit en français en 1996) et aussi l'adaptation de ce roman au cinéma en 1964 : Le commencement et la fin de l'égyptien Salah Abou Seif, père du cinéma égyptien. Le livre se situe au Caire dans les années 30, à la veille de la seconde guerre mondiale. Tandis qu'une vieille nation accède à la modernité, une famille se trouve en butte aux difficultés du quotidien.

Chapitre 3, l'âge adulte :

Les lettres portugaises de Claude Barbin (1669), le classique du XVII° siècle. Les Lettres portugaises, d'abord publiées anonymement sous le titre Lettres portugaises traduites en français chez Claude Barbin à Paris en 1669 comme la traduction de cinq lettres d'une religieuse portugaise à un officier français, sont une œuvre dont la majorité des spécialistes pense qu'il s'agit d'un roman épistolaire dû à Gabriel de Guilleragues. Avant d'être considérées comme une œuvre de fiction attribuée à Guilleragues, les lettres ont été souvent attribuées, jusqu'au XXème siècle, à une religieuse franciscaine du xviie siècle du couvent de Beja au Portugal, du nom de Mariana Alcoforado (1640-1723), censée écrire à son amant français, le marquis de Chamilly, venu au Portugal combattre du côté des Portugais dans leur lutte pour l'indépendance face à l'Espagne, de 1663 à 1668 (Wikipedia).

Chapitre 4, le livre de l'été :

  • Continents à la dérive de Russel Banks, écrivain progressiste américain, paru en 1985.

Un réparateur de chaudières dans une petite ville du New Hampshire abandonne son quotidien misérable et part en Floride avec sa famille, attiré par un nouvel avatar du rêve américain. A plusieurs milliers de kilomètres de là, une jeune Haïtienne fuit la violence et la pauvreté de son pays natal pour rejoindre l’Amérique... de ses rêves. Les deux destins finiront par se croiser dans cet ample roman sur l’errance et l’injustice dont Marc Chénetier (le traducteur) dit que « l’histoire y est, d’entrée, vue de très haut, à l’aune des temps géologiques et des mouvements climatiques ».

A propos de Russel Banks : "Les opprimés, ceux que l'on ne voit pas, que l'on ne considère pas, l'ont toujours davantage intéressé que les riches et les puissants". Célèbre dans le monde entier, l'auteur américain, plusieurs fois récompensé, est aussi un militant de gauche et un observateur critique de ce qui se passe de part et d'autre de l'Atlantique. A 76 ans, il ne décolère pas. Russell Banks est l’écrivain de l’Amérique vue du côté cour, vue de derrière le rideau. Dans ses livres, il parle de l’Amérique des pauvres, des déclassés, des oubliés, en proie aux tensions sociales et raciales, il évoque les déplacés, la famille, ses personnages ce sont eux qui font l’élection de 2016 ...

Le "Pro du livre"

  • Librairie Lamartine - 118 rue de la Pompe - 75016 Paris.

Stanislas Rigot, libraire :

  • son bestseller : Looping d'Alexia Stresi, paru en mars 2017 chez Stock. Alexia Stresi signe un premier roman ironique et tendre et manie joliment illusions et mensonges, telle Noelie, l'envoûtante grand-mère à l'énergie farouche. Et si réinventer en permanence son existence n'était pas le meilleur moyen de résister ? La rébellion par le rêve. Ou la littérature. "Je suis un mensonge qui dit toujours la vérité", susurrait Jean Cocteau. Il aurait adoré Noelie.(Telerama) ? À emporter dans votre valise cet été !
  • son coup d'coeur : Avant que les ombres s'effacent de Louis-Philippe Dalembert, paru en mars 2017 aux éditions Sabine Wespieser. Prix France Bleu - Page des libraires 2017. Critique du livre par un des libraires de la Revue Page, notre partenaire : Ce roman est un bonheur de lecture, un livre que l’on ne voudrait jamais quitter, un de ces livres que l’on a hâte de retrouver. Un livre que vous ne pouvez oublier tant les personnages sont séduisants et l’écriture captivante.(...) C’est un autre et nouveau regard sur Haïti. Un hymne aux terres natales, aux terres d’accueil.
Abdellah Taïa et Mathias Deguelle
Abdellah Taïa et Mathias Deguelle © Radio France / Véra Lou Derid

Abdellah Taïa : "Tout ce que j'écris, tout ce que je vis, vient d'abord de ce refuge : le cinéma égyptien."

Dédicace d'Abdellah Taïa à Chassé Croisé et ses auditeurs
Dédicace d'Abdellah Taïa à Chassé Croisé et ses auditeurs © Radio France / Véra Lou Derid

La dédicace

Programmation musicale

  • Générique de l'émission : RATATAT "Countach" - Album Magnifique - Because Music - 2015 / compositeurs : Evan Mast - Mike Stroud

En partenariat avec la Revue PAGE des libraires

Retrouvez le numéro de la revue d’été chez votre libraire !
Retrouvez le numéro de la revue d’été chez votre libraire !
Les invités
Programmation musicale
  • IZIA

    La vague (radio edit)

    2015

  • TINARIWEN
    TINARIWEN

    Assàwt

    Label : WEDGE2017

  • BABX & ARCHIE SHEPP

    Omaya (Part III)(version session unik avec Archie Shepp)

    2017

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.