Un invité vient partager les livres de son enfance, adolescence, âge adulte, et son livre de l'été ! Un portrait littéraire à travers les livres qui ont marqué sa vie...

Jonathan Lambert
Jonathan Lambert © AFP / KENZO TRIBOUILLARD

Le comédien et animateur de radio Jonathan Lambert est l'invité de Chassé Croisé. Connu du grand public pour ses sketchs dans l'émission On n'est pas couché, il est aussi un féru de littérature. Il organise la seconde édition du Prix littéraire de la Bastide de Gordes, les 7 et 8 octobre prochain. Et sera également sur nos écrans à partir du 14 septembre prochain pour la mini-série française Kim Kong où il campe un réalisateur dépressif, emprisonné par un dictateur asiatique sanguinaire, qui veut l'obliger à tourner le remake de King Kong. Jonathan Lambert... et les livres de sa vie :

Chapitre 1, l'enfance

Quick et Flupke, d'Hergé (entre 1930 et 1941) : Série d'albums de bande dessinée crée par l'auteur de Tintin. Elle met en scène deux enfants des rues de Bruxelles et leurs mésaventures avec leurs parents et la police.

Chapitre 2, l'adolescence

Double assassinat dans la rue Morgue, d’Edgar Allan Poe (1841) : Grand romancier, nouvelliste et poète américain, Poe s'est illustré dans le romantisme, le policier et le fantastique. Ici il décrit un Paris du XIXème siècle où détective Augustin Dupin apprend le meurtre de deux femmes, une mère et sa fille. Le corps de la fille présente des marques de strangulation et a été violemment encastré dans le conduit de la cheminée, tandis que celui de la mère a la gorge tranchée net et se trouvait à moitié démembré sur les pavés de la cour derrière l'immeuble. Pourtant les policiers ne relèvent aucune marque d'effraction, les fenêtres sont fermées et bloquées de l'intérieur... Titre original The Murders in the Rue Morgue

Le Grand Meaulnes, d’Alain-Fournier (1913) : Œuvre principale d'Henri-Alban Fournier, qui publiait sous pseudo, il est mort pour la France lors de la Première Guerre Mondiale, en 1914. Le Grand Meaulnes conte l'histoire d'Augustin Meaulnes... enfant il se retrouve, lors d'une escapade, nez à nez avec une fête étrange et poétique. Il apprend qu'il s'agit de festivités données à l'occasion des noces de Frantz de Galais. Il y rencontre une jeune fille, Yvonne, dont il tombe instantanément amoureux. Finalement la fête est écourtée car la fiancée de Frantz s'est enfuie et Augustin perd la trace d'Yvonne. Revenu à sa vie d'écolier il n'a plus qu'une idée en tête, retrouver le domaine mystérieux et la jeune fille...

Chapitre 3, l'âge adulte

Les Particules élémentaires, de Michel Houellebecq (1998) : Deuxième roman de Michel Houellebecq et surtout celui qui l'a révélé aux médias et au grand public.L'histoire alternée de deux demi-frères, Michel et Bruno qui entretiennent des rapports à l'existence diamétralement opposés. Michel est un scientifique reconnu, réservé et célibataire, mais qui a choisi sa solitude. Tandis que Bruno est un professeur de Français anonyme, qui bien que décomplexé, subit sa solitude et est en perpétuelle recherche d'expériences sexuelles et de jouissance.

À rebours, de Joris-Karl Huysmans (1884) : Un roman où il ne se passe rien. La narration se concentre sur le personnage de Jean des Esseintes, un antihéros, qui après une vie excentrique et agitée se retire dans un pavillon de province. Il apparaît comme l'archétype du jeune homme moderne atteint du « mal du siècle », un dégoût ou une fatigue de la vie. Il recherche désespérément des sensations rares et des plaisirs toujours nouveaux, jusqu'à la folie.

Chapitre 4, le livre de l'été

Perfidia, de James Ellroy (2015) : L'auteur du Dahlia noir (1988), replonge son lecteur dans le Los Angeles des années 40. 7 décembre 1941, les Japonais attaquent Pearl Harbor et le héros Hideao Ashida brillant officier nippo-américain du Los Angeles Police Department (LAPD) doit faire face à une surexcitation raciste. Le lecteur y retrouve également Betty Short, la jeune femme assassinée du Dahlia noir, et Dudley Smith, le flic ignoble qui hante son œuvre depuis le début.

Le libraire

Nicolas Azéma de la librairie Syllabes à Millau, dans l’Aveyron (région Occitanie)

  • Le bestseller de sa librairie : La Daronne, de Hannelore Cayre (mars 2017 – éditions Métailié).« On était donc fin juillet, le soleil incendiait le ciel ; les Parisiens migraient vers les plages, et alors que j’entamais ma nouvelle carrière, Philippe, mon fiancé flic, prenait son poste comme commandant aux stups de la 2e dpj. “Comme ça on se verra plus souvent, m’a-t-il dit, réjoui, en m’annonçant la nouvelle deux mois auparavant, le jour de sa nomination.” J’étais vraiment contente pour lui, mais à cette époque je n’étais qu’une simple traductrice-interprète judiciaire et je n’avais pas encore une tonne deux de shit dans ma cave. » Comment, lorsqu’on est une femme seule, travailleuse avec une vision morale de l’existence… qu’on a trimé toute sa vie pour garder la tête hors de l’eau tout en élevant ses enfants… qu’on a servi la justice sans faillir, traduisant des milliers d’heures d’écoutes téléphoniques avec un statut de travailleur au noir… on en arrive à franchir la ligne jaune ? Rien de plus simple, on détourne une montagne de cannabis d’un Go Fast et on le fait l’âme légère, en ne ressentant ni culpabilité ni effroi, mais plutôt… disons… un détachement joyeux. Et on devient la Daronne.

  • Son coup de coeur : Sucre Noir, de Miguel Bonnefoy (août 2017 – éditions Payot et Rivages). Un roman aux allures de conte philosophique, où Miguel Bonnefoy raconte le destin d'hommes et de femmes guidés par leur quête de l'amour et contrariés par les caprices de la fortune. Dans un village des Caraïbes, la légende d’un trésor disparu vient bouleverser l’existence de la famille Otero. À la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, dont le navire aurait échoué dans les environs trois cents ans plus tôt, les explorateurs se succèdent. Tous, dont l’ambitieux Severo Bracamonte, vont croiser le chemin de Serena Otero, l’héritière de la plantation de cannes à sucre qui rêve à d’autres horizons. Au fil des ans, tandis que la propriété familiale prospère, et qu’elle distille alors à profusion le meilleur rhum de la région, chacun cherche le trésor qui donnera un sens à sa vie. Mais, sur cette terre sauvage, la fatalité aux couleurs tropicales se plaît à détourner les ambitions et les désirs qui les consument.
Jonathan Lambert et Mathias Deguelle • Chassé/Croisé
Jonathan Lambert et Mathias Deguelle • Chassé/Croisé © Radio France / Marie Mougin

Jonathan Lambert : « Un jour j'étais à Los Angeles, dans un supermarché, et là je vois James Ellroy... en train de faire ses courses ! »

La dédicace de Jonathan Lambert
La dédicace de Jonathan Lambert

En partenariat avec la Revue PAGE des libraires

Retrouvez le numéro de la rentrée chez votre libraire !
Retrouvez le numéro de la rentrée chez votre libraire !

Générique de l'émission : RATATAT "Countach" - Album Magnifique - Because Music - 2015 / compositeurs : Evan Mast - Mike Stroud

La programmation musicale :

  • L'Indien, de Juliette Armanet (2017)
  • Ain't Nothing Changed, de Loyle Carner (2017)
  • Sex and drugs and rock and roll, de Ian Dury et The Blockheads (1997)
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.